Trop de bruit et de fientes
Un drone pour contrôler la prolifération des pigeons à Delémont

La Municipalité de Delémont a mandaté une entreprise locale pour réaliser un vol en drone afin de localiser les lieux où les pigeons se cachent et nichent. Ces informations permettront de mieux cibler les actions pour lutter contre leur prolifération.
Publié: 07.07.2022 à 13:03 heures
La prolifération de pigeons pose des problèmes de santé publique, car ces oiseaux véhiculent et produisentdes particules nuisibles (archives).

Le survol de la vieille ville en drone aura lieu mardi et mercredi prochains. Les données récoltées «seront une source d’information très précieuse pour évaluer la situation actuelle et, ultérieurement, l’évolution de la population des pigeons», a indiqué ce jeudi la Municipalité.

Cette démarche fait partie de différentes mesures étudiées par la ville pour mieux cibler les actions qui doivent être entreprises pour gérer la prolifération des pigeons dans certains lieux où la cohabitation est problématique. «Outre les salissures et le bruit, les pigeons véhiculent et produisent, par leurs fientes, des particules volatiles nuisibles pour la santé», a expliqué la Municipalité.

Des mesures d’éloignement

Les propriétaires concernés seront informés des résultats et des possibilités de lutte leur seront proposées. Outre l’arrêt du nourrissage, il sera possible de rendre les bâtiments moins accueillants pour les pigeons, en condamnant les corniches abritées par des grillages, en fermant définitivement les ouvertures des toitures, ou en évitant d’offrir un reposoir aux volatiles avec un volet à moitié ouvert, par exemple.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la