Les chaînes francophones l'envisagent aussi
Le replay sans pub devient payant pour les chaînes germanophones

La télévision en différé sans publicité sera un plaisir coûteux à partir du 4 octobre. Mais cela ne concerne pas tous les diffuseurs: les chaînes francophones n'ont pas encore annoncé de suppléments.
Publié: 15.09.2022 à 16:57 heures
A partir du 4 octobre, les téléspectateurs devront mettre la main à la poche pour bénéficier de la fonction Replay sans publicité.
Patrik Berger

A partir du 4 octobre, la publicité obligatoire sera introduite pour le replay de nombreuses chaînes télévisées privées suisses germanophones. Les clients devront alors la subir ou payer plus cher chez la plupart des fournisseurs. Les chaînes francophones envisagent de faire de même sous peu.

Zattoo ne modifie pas les prix de ses abonnements, a indiqué jeudi le fournisseur dans un communiqué. Dans son abonnement le plus cher, Zattoo introduit une fonctionnalité permettant d’ignorer les publicités télévisées. Les frais de licence mensuels pour l’utilisation de l’option Replay seront à l’avenir pris en charge par Zattoo et ne seront pas répercutés sur les abonnés, est-il précisé.

Les prix de Salt pas encore connus

L’année dernière, les chaînes de télévision et les diffuseurs s’étaient mis d’accord sur le tarif commun 12 (TC12) dans le cadre d’une convention sectorielle. Les chaînes de télévision veulent ainsi compenser les recettes publicitaires qui disparaissent en raison des extensions qui bloquent les publicités.

La veille, plusieurs groupes de télécommunications avaient annoncé leurs nouveaux tarifs pour la télévision en différé sans publicité. Swisscom demande 6,90 francs par mois pour sauter les spots, Sunrise 7,90 et Yallo, 7,95 francs. Interrogé par l’agence de presse AWP, Salt n’a pas voulu donner d’indications concernant ses nouveaux tarifs.

Publicité forcée sur 19 chaînes privées

Pour l’instant, cela ne concerne que les chaînes germanophones. Il s’agit de presque toutes les chaînes de RTL Deutschland (RTL, Vox, Nitro, RTLZWEI), de Seven. One Entertainment Group (ProSieben, SAT.1, Kabel Eins, ProSieben Maxx, SAT.1 Gold, Sixx, Puls 8) et de CH Media (TV24, TV25, S1, 3 +, 4+, 5+, 6+, 7+/Nick Schweiz).

Swisscom a annoncé que quelques chaînes francophones et italophones songeaient à se joindre au mouvement d’ici peu. De même pour la RTS où «des discussions sont en cours», confirme la porte-parole au «Tages Anzeiger».

Publicité

A partir de l’année prochaine, plus d’une douzaine de chaînes régionales suisses ainsi que N-TV et Super RTL suivront le mouvement.

(Avec ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la