Premiers pas dans l'élite
La patineuse artistique suisse Kimmy Repond brille dans le libre

Kimmy Repond a pleinement réussi ses premiers championnats du monde dans l'élite. La jeune Bâloise (16 ans) a signé un superbe programme libre vendredi à Saitama pour passer du 13e au 8e rang.
Publié: 24.03.2023 à 15:18 heures
|
Dernière mise à jour: 24.03.2023 à 17:14 heures
Kimmy Repond a pleinement réussi ses premiers championnats du monde dans l'élite.

Kimmy Repond a pleinement réussi ses premiers championnats du monde dans l'élite. La jeune Bâloise (16 ans) a signé un superbe programme libre vendredi à Saitama pour passer du 13e au 8e rang.

Médaillée de bronze surprise des récents Européens d'Espoo, Kimmy Repond a fait mieux que confirmer son exploit finlandais. Sur des extraits musicaux de l'Exogenesis Symphony, elle a su surmonter sa nervosité dans son programme libre le plus important à ce jour.

Expressive, la Bâloise a maîtrisé presque parfaitement toutes les difficultés, y compris les deux combinaisons de triple figurant dans la deuxième partie du programme de quatre minutes. Elle avait commencé par la difficulté maximale triple lutz/triple toeloop.

Le jury lui a attribué 131,34 points pour sa prestation dans le libre, soit à peine trois points de plus qu'à Espoo. Son total de 194,09 points constitue par ailleurs également un record personnel et lui permet de terminer troisième meilleure Européenne.

D'autres exploits suisses

Sarah Meier était la dernière Suissesse à s'être classée dans le top 10 dans des championnats du monde. Elle y était parvenue quatre fois consécutivement entre 2006 et 2009, se classant à deux reprises à la sixième place.

La Japonaise Kaori Sakamoto a quant à elle réussi à défendre son titre à domicile. Largement en tête après le programme court, elle a pu se permettre une erreur sur un flip lors du programme libre. La jeune femme de 22 ans s'est imposée avec 224,61 points. A ses côtés, la Sud-Coréenne Lee Haein (220,94) et la Belge Loena Hendrickx (210,42) sont montées sur le podium.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la