Par manque de «personnel qualifié»
Un avion de Swiss atterit à Bilbao... sans aucun bagage des passagers

Un avion de Swiss s'est envolé samedi pour Bilbao sans un seul bagage en soute. La compagnie avait connaissance de l'information au moment du décollage, mais ne l'a pas communiquée aux passagers. Le pilote a expliqué qu'il y avait une «pénurie de personnel qualifié».
Publié: 10.09.2023 à 11:37 heures
|
Dernière mise à jour: 10.09.2023 à 12:03 heures
1/4
Un avion de Swiss a décollé samedi de Zurich à destination de Bilbao, sans une seule valise des passagers en soute. La compagnie aérienne invoque des raisons opérationnelles.

Les passagers de Swiss n’étaient pas au bout de leurs surprises samedi après l’atterrissage de leur vol à Bilbao en fin de journée: même après de longues minutes d’attente, aucune valise n’est apparue sur le tapis roulant. La raison: Swiss avait effectué le vol WK226 vers la ville du nord de l’Espagne pour Edelweiss. Aucun équipage Swiss n’était présent sur place, et c’est la compagnie aérienne espagnole Iberia qui a donné des informations. L’ensemble de l’avion serait donc arrivé à Bilbao sans un seul bagage en soute.

Blick a reçu de nombreux messages de passagers concernés. L’avion a en plus décollé avec une heure et demie de retard. Selon les informations des lecteurs, le pilote avait indiqué comme raison de ce retard «le manque de personnel qualifié». Il manquait apparemment de personnel au sol et des documents pour le chargement.

Pas un mot en revanche sur l’absence de bagages à bord. Il a ensuite fallu attendre plus de deux heures pour que ce problème soit signalé. Un passager agacé déclare: «Je trouve cela tout simplement scandaleux de gâcher ainsi sciemment les vacances des gens. Ce manque de transmission des informations a forcément dû être décidé en connaissance de cause!» Au vu du poids de la cargaison, l’équipage devait en effet savoir qu’il n’y avait pas de bagages à bord.

Un manque de personnel qualifié en cause

Le porte-parole de Swiss, Kavin Ampalam, interrogé par Blick, explique que pour des raisons opérationnelles, la décision de décoller sans bagages a été prise après une longue attente. «Sinon, le vol n’aurait pas pu rentrer à temps à Zurich avant l’arrêt des vols de nuit», explique-t-il. L’équipage a attendu plus d’une heure. Le chargement des bagages est un système complexe impliquant différents partenaires, sur lequel Swiss n’a aucune influence, conclut-il.

«En raison du manque de personnel qualifié, aucun bagage n’a pu être chargé», résume un lecteur de Blick sans bagage à Bilbao. Plusieurs pratiquants de parapente partis en Espagne se retrouvent à présent sur place sans équipement. «Nos vacances sont gâchées», déclare Carsten Redlich, un des passagers interrogé par Blick.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la