Etudiants pro-Palestine
L'Université de Fribourg retire sa plainte contre les occupants

Le rectorat de l'Université de Fribourg (Unifr) retire la plainte pénale pour violation de domicile contre les occupants pro-palestiniens du bâtiment de Pérolles 21.
Publié: 21.05.2024 à 20:53 heures
Le rectorat de l'Université de Fribourg (Unifr) retire la plainte pénale pour violation de domicile contre les occupants pro-palestiniens du bâtiment de Pérolles 21.

Les occupants pro-palestiniens du bâtiment de Pérolles 21 ont manifesté mardi soir, avec des sympathisants, pour dénoncer le fait d'avoir dû quitter les lieux vendredi.

L'information du retrait de la plainte déposée la semaine dernière, donnée par le site d'informations frapp.ch, a été confirmée à Keystone-ATS par Marius Widmer, responsable de la communication de l'Unifr. La décision est intervenue après des discussions avec l'Association générale des étudiants de l'Université de Fribourg (AGEF).

Opposé à la «position choquante» du rectorat

La manifestation de mardi soir, qui a réuni une soixantaine de personnes, selon frapp.ch, a été organisée en protestation de l'évacuation ordonnée vendredi. Le collectif Coordination Etudiante pour la Palestine (CEP) s'oppose à la «position choquante» du rectorat «face à notre mobilisation» et veut appuyer sur «l'importance et l'urgence de nos revendications».

Dans un communiqué publié préalablement à la mobilisation, la CEP Unifr a appelé à «un rassemblement de soutien pour le boycott académique et contre la répression du mouvement estudiantin pacifique». Le collectif a occupé la semaine passée le hall d'entrée de Per21 durant la journée seulement, dans le sillage de mouvements similaires ailleurs en Suisse.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la