Victoire facile en finale
Swiatek fait coup double à Roland-Garros

Iga Swiatek (no 1) a confirmé son statut de patronne du tennis féminin en triomphant pour la deuxième fois à Roland-Garros. La Polonaise de 21 ans s'est imposée 6-1 6-3 en 68' face à l'Américaine Coco Gauff (no 18) en finale sur la terre battue parisienne.
Publié: 04.06.2022 à 16:36 heures
|
Dernière mise à jour: 04.06.2022 à 16:58 heures
Swiatek a déroulé face à Coco Gauff.

«J'ai dit à Coco de ne pas pleurer, et maintenant je pleure moi-même», a déclaré Iga Swiatek, en larmes au moment d'écouter son hymne national lors de la cérémonie de remise des trophées sur le Court Philippe-Chatrier. «Je suis sûr que tu reviendras» en finale, a-t-elle lâché à l'intention de son adversaire malheureuse.

«Je suis ravie que les pièces du puzzle se soient mises en place. On a beaucoup travaillé pour en arriver là, merci pour tout, a-t-elle poursuivi en s'adressant à son staff. C'était déjà incroyable de gagner ici il y a deux ans, car je ne pensais pas y arriver un jour. J'ai tout fait pour retrouver ce niveau».

«La pression était énorme», a encore souligné Iga Swiatek, qui a repris ses esprits avant d'adresser quelques mots au peuple ukrainien. «Restez forts», a clamé la Polonaise, qui a arboré durant toute cette quinzaine un ruban aux couleurs ukrainiennes sur sa casquette.

L'égale de Venus Williams

Déjà sacrée en 2020 - à l'automne, le tournoi ayant été reporté en raison de la pandémie - à la Porte d'Auteuil, Iga Swiatek affiche désormais neuf titres à son palmarès. Dont six conquis de manière consécutive à Doha, Indian Wells, Miami, Stuttgart, Rome et donc Roland-Garros!

La Polonaise a égalé samedi la plus longue série de victoires des années 2000 (35, par Venus Williams en 2000). Propulsée au sommet de la hiérarchie le 4 avril après la retraite d'Ashleigh Barty, elle avait commencé à tout balayer sur son passage dès la fin février à Doha. Elle n'a lâché que six sets dans ses 35 derniers matches...

Coco Gauff n'a rien pu faire pour stopper la marche triomphale d'Iga Swiatek, dont l'idole n'est autre que Rafael Nadal. Forcément nerveuse pour sa première apparition en finale de Grand Chelem, l'Américaine de 18 ans a manqué son entame de match, concédant ses deux premiers jeux de service pour se retrouver très vite menée 4-0.

Publicité

Une toute petite baisse de régime

Sa tâche paraissait alors déjà insurmontable. Enfant prodige révélée à 15 ans déjà avec un 8e de finale à Wimbledon en 2019, Coco Gauff a bien montré quelques bribes de son immense talent. La future 13e joueuse mondiale a même mené 2-0 dans la deuxième manche, grâce aussi à une petite baisse de régime de son adversaire.

Mais Iga Swiatek a rapidement retrouvé son relâchement, mettant à nouveau toute l'intensité nécessaire dans ses frappes notamment sur son formidable coup droit. La Polonaise a remporté cinq jeux d'affilée pour ôter tout espoir à Coco Gauff, concluant cette partie sur sa première balle de match après seulement 68' de jeu.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la