Ueli Maurer revoit sa copie
Le passeport vaccinal en un clic

Le projet initial du Conseil fédéral du certificat Covid avait provoqué un tollé parmi les autorités cantonales. Aujourd'hui, le Conseil fédéral a amendé son projet et semble avoir satisfait les directeurs de santés.
Publié: 05.06.2021 à 06:08 heures
|
Dernière mise à jour: 07.06.2021 à 14:15 heures
Lea Hartmann, Aline Leutwiler, Ladina Triaca

Pas un seul certificat covid n'a encore été délivré. Qu'à cela ne tienne: le conseiller fédéral Ueli Maurer est d'ores et déjà convaincu de son efficacité à venir. Vendredi, le ministre des finances a fait l'éloge des fonctionnaires de l'Office fédéral de l'informatique et de la télécommunication (OFIT) qui ont passé les trois dernières semaines à développer le Swiss Corona Pass.

A partir de la fin du mois de juin, le certificat devrait être disponible pour ceux qui ont été vaccinés, guéris et testés. La semaine prochaine, les cantons commenceront à tester le système dans le cadre d'une phase pilote.

Le Conseil fédéral s'en tient à ce calendrier. Le Tessin et le Valais, où les vacances d'été commencent ce mois-ci, devraient être en mesure de délivrer des certificats plus tôt que les autres. En effet, à l'avenir, le certificat sera surtout nécessaire pour voyager. Mais le certificat avec le code QR sera également obligatoire pour les grands événements et pour l'admission dans les clubs jusqu'à nouvel ordre.

Le Swiss Corona Pass est compatible avec le certificat européen prévu, a assuré Maurer. Selon un porte-parole de la Commission européenne, un «essai technique» a eu lieu vendredi.

Les cantons n'ont pas ménagé leurs critiques

Les cantons sont responsables de la délivrance des certificats. La semaine dernière, la proposition initiale de certificat du Conseil fédéral avait suscité l'émoi des cantons. Ils craignaient que règne le chaos et que des dépenses supplémentaires massives ne s'amoncèlent si toutes les personnes déjà vaccinées doivent désormais demander un certificat à un médecin ou à un centre de vaccination. L'OFIT a ensuite passé en revue les livres. Dans la mesure du possible, l'octroi d'un passeport sera «entièrement automatisé», promet désormais le bureau. Dans de nombreux cas, un simple clic sur le portail de vaccination devrait conduire au certificat - ou alors il serait même envoyé automatiquement.

C'est pourquoi les cantons soutiennent à présent la solution. «Le Conseil fédéral a pris en compte nos critiques. Nous sommes satisfaits», déclare Lukas Engelberger, président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé. La délivrance du certificat Covid reste un «énorme travail», notamment pour les cantons qui vaccinent principalement dans les cabinets médicaux. «Mais je pense qu'il est réaliste de penser que d'ici les vacances d'été, tout le monde aura un certificat qui le souhaite», a déclaré le directeur de la santé de Bâle.

Publicité

«Je suis optimiste quant au fait que cela va fonctionner»

Jean-Pierre Gallati, directeur de la santé en Argovie, qui la semaine dernière ne pensait rien de bien sur la proposition du Conseil fédéral, ne tarit pas d'éloges sur le gouvernement : «J'ai l'impression que l'OFIT a pris la mesure du problème et qu'il est prêt à trouver des solutions adéquates. Je suis optimiste et pense que cela va fonctionner.»

Le service de santé de Zurich s'attend lui à ce qu'une grande partie des certificats puissent être déclenchée et créée automatiquement. Par conséquent, l'effort serait gérable. En attendant, le canton d'Uri est presque euphorique. «L'OFIT a fait un excellent travail», se félicite Adrian Zurfluh, porte-parole du gouvernement. Les cantons ont mis le doigt sur les plaies et le gouvernement fédéral a maintenant réagi.

Derrière des portes closes, cependant, des voix sceptiques se font également entendre. On craint que le conseiller fédéral Maurer ne se réjouisse trop vite. Car ce n'est que dans quelques semaines que l'on verra si tout fonctionne vraiment aussi bien que le ministre des finances l'a promis.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la