Violation de quarantaine
Un retraité meurt du Covid, la voisine mise sous enquête pour homicide

En Autriche, une femme avait brisé fin 2021 sa quarantaine Covid. Peu de temps après, son voisin avait contracté lui aussi le virus et avait perdu la vie. La femme fait désormais l'objet d'une enquête pour homicide par négligence grave.
Publié: 26.07.2022 à 13:33 heures
1/4
En Autriche, un retraité est décédé suite au Covid. Une enquête est désormais ouverte contre sa voisine. (Image symbolique)
Fabrice Obrist

Décembre 2021: une Autrichienne a été contaminée au Covid-19, comme beaucoup de monde d'ailleurs. Mais malgré la règle de quarantaine en vigueur à l'époque, elle a quitté son appartement de Klagenfurt à plusieurs reprises. Des voisins se sont plaints puisqu'ils la voyaient se promener dans l'immeuble et à l'extérieur.

Peu de temps après, un retraité vivant dans le même immeuble a également été infecté. Selon le journal autrichien «Heute», il est probable qu'il ait été contaminé lors d'une rencontre avec la voisine dans la cage d'escalier, par exemple. L'état de l'homme ne cessant de se dégrader, il a dû être hospitalisé. Il est finalement décédé à la mi-janvier 2022.

Certainement infecté par sa voisine

Les voisins de l'Autrichienne infectée avaient déjà informé les autorités sanitaires locales en raison de la violation de la quarantaine. Le Parquet ouvre à présent une enquête contre la femme. Il lui est reproché un homicide par négligence grave et une mise en danger délibérée de la collectivité par des maladies transmissibles.

Comme l'explique un porte-parole du Ministère public au journal «Kleine Zeitung», un expert médical a été chargé de l'affaire. Celui-ci a constaté que la souche de coronavirus trouvée chez le retraité provenait «avec une quasi-certitude» de sa voisine.

Dans le cadre de l'enquête en cours, de nombreux documents doivent encore être saisis et des témoins interrogés. C'est le premier cas en Autriche dans lequel le Covid est cité comme «arme du crime».

La femme doit encore être interrogée. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il sera décidé d'une inculpation ou non.

Publicité


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la