Plus vêtue que jamais...
Le voyage en Iran d'une star du porno américaine crée la polémique

Polémique autour du voyage en Iran d'une actrice porno américaine. Whitney White a pu obtenir un visa d'entrée au pays de la police des mœurs. Les autorités iraniennes affirment qu'elles ne savaient rien de la nature «obscène» du métier de l'Américaine.
Publié: 06.02.2024 à 10:57 heures
1/5
L'actrice porno américaine Whitney Wright posant devant l'ambassade américaine abandonnée à Téhéran.
new.jpg
Daniel Kestenholz

L'actrice porno américaine Whitney Wright est confrontée à des accusations de propagande en faveur du gouvernement iranien. Sa faute? Avoir posté sur Instagram des photos d'un voyage à Téhéran montrant l'ambassade américaine fermée.

De leur côté, les autorités iraniennes nient avoir quelque chose à voir avec l'actrice X. Téhéran explique que l'Américaine a obtenu un visa comme tout autre visiteur étranger. Elle est une touriste, ni plus ni moins. Selon un porte-parole cité par l'AFP, les autorités de la République islamique n'étaient pas au courant de sa profession «obscène».

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Entièrement vêtue... une fois n'est pas coutume

Le fait que Whitney Wright se soit déplacée librement en Iran, ennemi juré des États-Unis et d'Israël, provoque la colère des Iraniens en exil. Ils reprochent à la star du porno de l'Oklahoma de fouler au pied le combat des femmes iraniennes contre le port strict du hijab.

«La star américaine du porno Whitney Wright est en Iran, mon pays natal, où les femmes sont tuées simplement parce qu'elles montrent leurs cheveux et restent fidèles à elles-mêmes», a écrit sur X l'éminente dissidente iranienne Masih Alinedjad.

L'opposante à la République islamique, qui vit aux Etats-Unis, a suggéré non sans dérision que Whitney Wright était – pour une fois – «entièrement voilée» sur les photos.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Ils ne reculent devant rien»

Le groupe d'Iraniennes exilées en France, a écrit sur X: «Whitney Wright, star du porno américain, a été invitée à Téhéran pour faire la promotion de la République islamique. Ils ne reculent devant rien».

Publicité

Sur une photo, on peut voir Whitney Wright poser à côté d'un mât, avec un drapeau américain déchiré sur le sol. Un cliché pris devant l'ambassade américaine à Téhéran, fermée depuis la rupture des relations diplomatiques entre les États-Unis et l'Iran en 1980.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

L'actrice X porte un foulard sur la tête, un tailleur-pantalon et un manteau. Elle respecte scrupuleusement le code vestimentaire en vigueur pour les femmes, bien loin des tenues habituellement légères, voire absentes, pour lesquelles elle est habituellement connue.

«Aucune connaissance»

Interrogé, le ministère iranien des Affaires étrangères a nié avoir la moindre connaissance du voyage de Whitney Wright. Un porte-parole a toutefois fait remarquer qu'en dépit des tensions politiques, il n'était «pas interdit» aux Américains de visiter l'Iran. Mais les personnes chargées de délivrer le visa iranien de l'actrice X n'avaient «pas connaissance de la nature de son activité immorale et obscène».

La profession de Whitney Wright étant considérée comme «obscène» par les autorités iraniennes, elle pourrait théoriquement donner lieu à des poursuites pénales et à une longue détention. L'actrice porno a entre-temps quitté l'Iran. Elle rejette toutes les critiques à son égard. Elle montre des choses, écrit-elle sur Instagram, qui ne sont jamais vues.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la