«Je suis totalement brisé»
De plus en plus de stars de la pop annulent leurs concerts

Justin Bieber ne viendra pas au Hallenstadion de Zurich en janvier 2023. Les chanteurs interrompent de plus en plus leurs tournées, ils ne se sentent pas bien mentalement. Des experts expliquent pourquoi la pression sur les artistes a augmenté après la pandémie.
Publié: 08.10.2022 à 21:24 heures
1/5
Justin Bieber au Brésil lors du festival «Rock in Rio» en septembre dernier.
Jana Giger

Le torse nu couvert de tatouages, une casquette rose sur la tête et une chaîne en argent scintillante autour du cou. Justin Bieber chante «Love Yourself» lors de son concert à Rio de Janeiro début septembre. Une connexion se crée immédiatement entre lui et son public. Des milliers de fans chantent avec lui tout au long de la chanson, tandis que la pop star contemple une mer d'yeux brillants et de téléphones portables allumés.

C'est, pour l'instant, le dernier spectacle en date de Justin Bieber. Deux jours après sa performance dans la capitale brésilienne, il a annoncé à ses fans sur Instagram qu'il interrompait sa tournée mondiale.

Pas de concert à Zurich

«Après avoir quitté la scène, j'étais épuisé et j'ai réalisé que ma santé devait désormais être ma priorité», a-t-il partagé sur le réseau social. Le concert en Suisse n'était, à ce moment-là, pas concerné.

Mais on le sait depuis jeudi: Justin Bieber a annulé d'autres spectacles. Il ne viendra pas à Zurich au Hallenstadion le 18 janvier 2023. Il fait une pause pour se reposer et se concentrer sur sa santé. Physique comme mentale.

Il n'est pas le seul à souffrir du quotidien éreintant imposé par les show-business. Ces derniers mois, Shawn Mendes, Arlo Parks, Russ, Sam Fender et Howard Lawrence de Disclosure, entre autres, ont interrompu leurs tournées en raison de problèmes psychologiques. Par le passé, Demi Lovato, Selena Gomez ou encore Solange Knowles avaient également dû s'y résoudre.

«Je suis brisé»

Arlo Parks écrivait mi-septembre sur Instagram. «Les gens autour de moi commençaient à s'inquiéter, mais je voulais vraiment livrer ma production. J'avais peur de décevoir mes fans et moi-même», a déclaré la chanteuse britannique. Sa santé mentale s'est détériorée au point de la paralyser. Elle a dû annuler plusieurs spectacles aux États-Unis. «Je ne prends pas ce genre de décision à la légère, mais je suis brisée et je dois absolument prendre soin de moi».

Publicité

Le rappeur américain Russ avait déçu ses fans européens fin août en annulant des concerts juste avant le début de sa tournée. «Je me sens mentalement merdique», a-t-il écrit sur Instagram. «Pour une fois, je dois me faire passer en premier.»

Shawn Mendes a eu le même discours l'an dernier, lorsqu'il a annulé divers concerts de sa tournée mondiale. Le chanteur a posté un long texte sur Instagram pour s'excuser auprès de ses fans. «J'ai commencé cette tournée en me réjouissant de pouvoir enfin jouer en direct après une longue pause due à la pandémie, a-t-il écrit. Mais en réalité, je n'étais pas du tout préparé à la difficulté de tourner après cette pause.»

Conséquences de la pandémie

Cette année, diverses études publiées montrent que les jeunes sont très affectés psychologiquement. Ils ont particulièrement souffert de la pandémie. De nouveaux soucis viennent maintenant s'ajouter, comme la guerre en Ukraine. Les nombreuses annulations de concerts montrent que les pop stars ne sont pas épargnées.

Le psychiatre allemand Borwin Bandelow s'est penché sur la question: «Beaucoup de ces personnes courent après les endorphines parce qu'elles sont instables et qu'elles aspirent à des moments de bonheur», explique-t-il à Blick. Il n'est pas surpris que les artistes atteignent à un moment donné de leur carrière un point où ils doivent lutter contre des problèmes psychiques en raison de la pression et du stress constant.

Publicité

Une pression croissante sur les artistes

Actuellement, il semble le phénomène soit répandu. Joe Hastings de Help Musicians, une organisation britannique pour la santé mentale dans le secteur de la musique, a enregistré une nette augmentation des consultations. «Après une longue période de calme, de plus en plus de musiciens se sont adressés à nous pour des problèmes de stress, d'anxiété et de peur de la performance», a-t-il déclaré dans une interview accordée au journal britannique «The Guardian». La raison en est la pression croissante sur les artistes. Il existe toujours une réticence du public à cause de la pandémie, ce qui se répercute sur les organisateurs et le prix des billets.

Selon Joe Hastings, il est important que les stars parlent de leurs problèmes. «La manière dont les artistes partagent leurs expériences n'était pas aussi répandue il y a cinq ans», a-t-il déclaré. Selon lui, le fait de discuter ouvertement dans les médias sociaux des défis auxquels est confrontée l'industrie peut contribuer à une meilleure compréhension de la part des organisateurs, des managers et des fans.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la