La voiture de Vladimir est à vendre
Envie d'acheter la limo de Poutine? C'est possible

Qui n'a jamais rêvé de conduire la voiture d'un chef d'État? Mieux: qui n'a jamais rêvé de conduire la voiture de Poutine? Depuis peu, la limousine dans laquelle le président russe se fait conduire est commercialisée. Et non, ce n'est pas une Rolls-Royce.
Publié: 05.06.2021 à 07:40 heures
|
Dernière mise à jour: 05.06.2021 à 08:11 heures
1/11
Jusqu'à présent, seuls le gouvernement et le Kremlin utilisent les limousines Aurus. Mais à partir de maintenant, tout le monde peut les commander.
Andreas Faust

Calandre verticale, jantes lisses, phares étroits et stature imposante. Serait-ce une Rolls-Royce Phantom? Pas vraiment. Si l'extérieur est similaire, l'Aurus Senat sort pourtant bel et bien d'une chaîne de production russe. Il s'agit de la limousine d'État depuis 2018, qui conduit sur ses sièges arrières le président Vladimir Poutine.

Alors que seuls le gouvernement et le chef du Kremlin ont été autorisés à prendre place dans l'Aurus jusqu'à présent, la production est en train de s'intensifier: jusqu'à 5'000 voitures par an doivent sortir des chaînes de production, dont 70% sont destinées à l'exportation.

En outre, d'autres modèles seront construits sur la même plateforme à l'avenir, notamment des SUV. Et le prix à payer pour la Senat? L'équivalent d'environ 220'000 francs suisses (18 millions de roubles), soit deux fois moins qu'une Rolls-Royce Phantom.

1/13
Jusqu'à présent, seuls le gouvernement et le Kremlin utilisent les limousines Aurus. Mais à partir de maintenant, tout le monde peut les commander.

From Russia with love

Poutine en avait en effet assez des très soviétiques limousines Zil dans lesquelles les dirigeants de la Russie communiste avaient été conduits durant des décennies. L'ancien directeur de Mercedes, Gerhart Hilgert, qui s'y connaît en matière de luxe, a été engagé pour diriger la nouvelle marque Aurus.

Grâce à des subventions de l'État, l'Institut moscovite des véhicules NAMI a mis au point le modèle Senat, dont la version limousine présidentielle, plus large, dispose d'un blindage. Il y a deux ans, même le conseiller fédéral Ignazio Cassis s'est intéressé de plus près à la berline au Salon de l'automobile de Genève.

Pour l'extérieur et l'intérieur, les concepteurs de l'Aurus se sont inspirés non pas de Mercedes, mais bien de Rolls-Royce. À l'intérieur également: les sièges, les rideaux, les panneaux en bois véritable et le cockpit ont un style plutôt britannique.

Publicité

Equipement complet

Techniquement, tout est du plus bel effet: instruments numériques, écrans plats sur la banquette arrière, compartiment bar réfrigéré et tout un pack complet de systèmes d'assistance font partie de l'équipement.

Une version purement électrique serait en préparation, ainsi qu'une version équipée d'une pile à combustible. Mais seulement à l'étranger — dans les immensités russes, pas de stations de recharge ni de distributeurs d'hydrogène en vue.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la