Une star est née
Emma Raducanu, d'écolière à reine de l'US Open... en 3 mois

Le monde d'Emma Raducanu, 18 ans, est définitivement bouleversé: elle vient de remporter le tournoi de l'US Open. Il y a quelques mois, elle n'était pourtant encore qu'une écolière.
Publié: 12.09.2021 à 17:55 heures
|
Dernière mise à jour: 12.09.2021 à 17:58 heures
1/2
Après avoir terminé la finale par un ace, Emma Raducanu, 18 ans, qualifiée, a du mal à croire à sa victoire à l'US Open.
Cécile Klotzbach, Lauriane Pipoz (adaptation)

A New York, Emma Raducanu s'assoit devant le micro dans une robe de soirée noire. De longues boucles d'oreilles dorées scintillent autour de son visage, encadré par ses longs cheveux noirs, joliment mis en plis. La Britannique de 18 ans rayonne de joie et de glamour dans la salle d'interview sous le stade Arthur Ashe.

Emma Raducanu et son trophée.

Elle est la première joueuse de tennis à remporter un tournoi du Grand Chelem en étant issue des qualifications. Moins de deux heures auparavant, elle a poussé la finaliste Leylah Fernandez hors du Centre Court. La Canadienne, qui avait éliminé des grands noms comme Naomi Osaka, Angelique Kerber, Elina Svitolina et Anyna Sabalenka, n'avait pas non plus réussi à battre la joueuse Belinda Bencic (3 - 6, 4 - 6), qui était amèrement déçue d'elle-même.

Pas une seule série proche du triomphe

Mais c'est sans doute moins le fait de la Suissesse elle-même que de Raducanu, imbattable. 6 - 2, 6 - 3. 6 - 2, 6 - 4. 6 - 0, 6 - 1. 6 - 2, 6 - 1, 6 - 3, 6 - 4. 6 - 1, 6 - 4. 6 - 4, 6 - 3. Pas un seul set serré sur le chemin du grand triomphe. Avant ce dernier, elle avait déjà traversé les qualifications sans perdre un seul set. Très concentrée, impitoyable, utilisant des mouvements réguliers qu'elle avait systématiquement pratiqués au cours des dernières semaines.

Oui, seulement quelques semaines. Il y a trois mois à peine, Emma passait ses examens de fin d'année dans le lycée d'élite pour filles Newstead Wood School, à Londres. Avec brio, comme on s'y attendait de la part de cette adolescente disciplinée et douée. Ce n'est qu'ensuite qu'elle a pu s'entraîner pendant trois semaines pour participer à Wimbledon, où elle a atteint les huitièmes de finale. C'est à ce moment-là que le monde du tennis a entendu parler pour la première fois de cette Emma Raducanu, qui n'avait encore jamais gagné un match WTA.

De 0 à 100%

«D'autres options restent ouvertes. Mais pour l'instant, ce sera le tennis à 100%», avait-elle déclaré à ce moment-là. Nous savons maintenant où ce 100% l'a menée: d'écolière à championne de l'US Open.

«J'avais cette idée en tête depuis que je suis toute petite», a déclaré la fille d'un Chinois et d'une Roumaine, née au Canada et élevée à Londres. Elle a raconté avoir parlé au téléphone avec ses parents, qui n'ont pas fait le voyage jusqu'à New York. «Mon père m'a dit: Tu es encore meilleure que ton père ne le pensait. Et mon père est très difficile à satisfaire... Mais je pense que j'ai réussi, aujourd'hui.»

Publicité

Prête pour une nouvelle vie?

Emma Raducanu a satisfait toute la Grande-Bretagne, qui attendait la première victoire d'une femme en Grand Chelem depuis 1977, année de la victoire de Virginia Wade à Wimbledon. On peut bien le dire: «Une étoile est née». Et en l'observant, radieuse et charismatique, une autre certitude s'impose: on entendra encore beaucoup parler d'Emma Raducanu. Et tout ne tournera pas seulement autour de l'image sportive de cette adolescente surdouée du tennis: elle sera un véritable phénomène marketing.

Est-elle prête pour cette nouvelle vie? Pas encore, révèle-t-elle. «Je n'ai pour l'instant aucune idée de ce qui se passe en dehors de mon petit monde ici.» Elle n'avait pas ouvert son téléphone portable à ce moment-là; il affichera même un message de félicitations de la reine Elizabeth. Elle n'a pas encore pensé au lendemain, ajoute-t-elle. «En ce moment, j'aime juste la vie. Je n'ai que 18 ans, je suis libre, et ça ne devrait pas changer pour l'heure.» C'est ce que nous lui souhaitons.


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la