Provocations et huées
Pourquoi certains fans de tennis détestent Novak Djokovic?

Novak Djokovic est aimé par certains fans de tennis et détesté par les autres. Si le Serbe en fait régulièrement les frais, il aime aussi s'en prendre aux spectateurs.
Publié: 10.07.2024 à 10:18 heures
|
Dernière mise à jour: 10.07.2024 à 10:30 heures
1/6
Novak Djokovic et les fans de tennis ne cessent de s'affronter.
Ramona Bieri

Novak Djokovic (37 ans) polarise. Pas seulement en raison de ses succès, mais aussi de son comportement. Il s'en prend régulièrement au public. Comme dernièrement en huitième de finale à Wimbledon. Ce n'est pas la première et probablement pas la dernière provocation de sa carrière. Voici une sélection de ses disputes avec le public. 

L'US Open en 2008

En 2008, Djokovic se qualifie pour les demi-finales de l'US Open. Et ce, justement en battant la star locale Andy Roddick. Lorsqu'on lui demande, lors de l'interview sur le court, ce que cela fait de se retrouver pour la deuxième fois dans le dernier carré, il ne répond pas à la question. Au lieu de cela, il s'en prend à Roddick. «Andy a dit que j'avais 16 blessures, ce qui n'est pas vrai, n'est-ce pas? Je suis content d'avoir gagné ici - dans sa ville, avec ses fans!» Lorsqu'on lui demande pourquoi il provoque ainsi les spectateurs, le Serbe se contente de secouer la tête et d'ajouter: «De toute façon, ils sont déjà tous contre moi. Ça va aller». Conséquence: de fortes huées du public. Lorsque l'intervieweur demande à la fin une ovation pour le vainqueur, c'est un concert de sifflets qui démarre.

Madrid 2013

Lors du match d'ouverture contre Grigor Dimitrov, Djokovic ne se débrouille pas comme il le voudrait. Et pas seulement sur le plan du jeu (défaite en trois sets). Il doit être soigné et fait ensuite vérifier à plusieurs reprises les empreintes de balle par l'arbitre. Des facéties qui déplaisent au public et qui le conduisent à soutenir frénétiquement son adversaire. C'en est trop pour Djokovic. Bien qu'il puisse gagner le deuxième set, il dit en serbe en direction du public: «Sucez ma queue». Il ne sait pas pourquoi les spectateurs se sont ligués contre lui. «Je ne fais rien qu'on ne devrait pas faire.»

US Open 2019

En huitième de finale, Djokovic affronte Stan Wawrinka. Dès le début du tournoi, il se plaint de douleurs à l'épaule. Celles-ci le contraignent à l'abandon dans son duel avec le Suisse au troisième set. Lorsqu'il quitte le court, il est hué par le public et réagit de manière sarcastique en levant le pouce. «Les douleurs sont constantes depuis des semaines. Certains jours plus intenses, d'autres moins», explique-t-il ensuite à la conférence de presse. «Bien sûr, j'ai essayé de soulager immédiatement la douleur. Parfois ça marche parfois pas.»

US Open 2021

Régulièrement, l'US Open donne lieu à des disputes avec les spectateurs. C'est le cas en 2021. Au premier tour, Djokovic affronte Holger Rune et le Danois est vivement encouragé par le public. Il n'est pas évident de savoir s'il s'agit de longs «Ruuune» ou de huées pour Djokovic. Le Serbe pense en tout cas que c'est contre lui et déclare: «Ce n'est pas une atmosphère idéale pour moi, mais j'ai appris à gérer cela». Il gagne en quatre sets.

Au deuxième tour, le Serbe ne s'en sort pas contre le Néerlandais Tallon Griekspoor sans bruits de couloir. Après un smash raté dans le deuxième set, Djokovic fixe les tribunes. Au début du troisième set, même regard noir dans la même direction. Puis le Serbe en a assez, se plaint à l'arbitre d'un spectateur qui le dérange «à chaque point». Après le match, Djokovic est encore en colère. «Juste avant le smash important, il s'est mis à crier. Il l'avait déjà fait avant.» Pour le Serbe, ce sont des choses peu agréables. «Si quelqu'un de ton côté du court le fait délibérément à plusieurs reprises, mon seuil de tolérance finit par être dépassé».

Publicité

Roland-Garros 2022

Djokovic entame les Internationaux de France par une victoire facile en trois sets contre le Japonais Yoshihito Nishioka. Mais ce succès n'est pas sans polémique. Au début de la deuxième manche, il est en bonne voie pour confirmer un break précoce et célèbre frénétiquement un point gagné. Le Serbe pousse un grand cri qui résonne sur le court Philippe-Chatrier. Cette émotion ne convient pas à tous les spectateurs et quelques huées se font entendre. La réaction de Djokovic? Au point suivant, il exulte encore plus fort et plus frénétiquement. Et reçoit de nouveaux sifflets et huées.

Open d'Australie 2023

Un groupe de fans agace Djokovic au deuxième tour de Melbourne. Alors qu'il mène 2-0 contre le Français Enzo Couacaud dans le quatrième set, il laisse éclater sa colère. Fou de rage, il va voir l'arbitre. «Ils sont complètement bourrés, ils me provoquent depuis le début. Ils ne veulent pas regarder le tennis, ils veulent juste entrer dans ma tête.» Djokovic exige qu'ils soient expulsés. Avec succès. Un peu plus tard, le groupe est escorté hors du stade et le Serbe peut tranquillement ramener sa victoire en quatre sets à la maison.

Wimbledon 2023

En route vers sa neuvième finale à Wimbledon, Djokovic s'en prend aux fans. Lors de sa victoire en trois sets contre Jannik Sinner en demi-finale, il écope d'abord d'une pénalité pour avoir dérangé son adversaire en gémissant trop fort. Ensuite, il a le public contre lui dans le troisième set. La réaction de ce dernier ne convient pas du tout à Djokovic lorsqu'il rate un premier service. En préparation du deuxième, il lève d'abord le pouce de manière sarcastique et attend que la situation se calme. Il sauve ensuite les deux balles de set de l'Italien. Après le point à 5-5, Djokovic ne peut s'empêcher de faire un geste de «hurlement» en direction du public.

Masters Paris 2023

Un nouveau duel avec Griekspoor fait parler de lui. Dans le troisième set, Djokovic commet une double faute et concède le rebreak à 4-4. Par la suite, il demande aux spectateurs de le huer et de l'acclamer pendant plus d'une minute. Cela le stimule tellement qu'il gagne ensuite huit points de suite et remporte ainsi le match.

Publicité
Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Coupe Davis 2023

Djokovic bat le Britannique Cameron Norrie en deux sets et permet à la Serbie de se qualifier pour les demi-finales. Pendant le match, les interjections du public sont fréquentes. Après le premier set, Djokovic tend l'oreille de manière provocante en direction des fans britanniques et leur envoie des baisers. Ce n'est que lors de l'interview du vainqueur qu'il laisse exploser sa colère. La raison? Les fans anglais commencent à battre le tambour à ce moment-là. «Fermez vos gueules et rentrez chez vous», lance-t-il en leur direction avant d'ajouter: «Vous devriez apprendre à traiter les joueurs avec respect. Apprenez à vous comporter».

Open d'Australie 2024

Au deuxième tour, Djokovic affronte le local Alexei Popyrin. Dans le tie-break du troisième set, ses nerfs sont à vif. Après de nombreuses interpellations du public, le Serbe se dirige vers l'un des fans, lui fait signe de venir le rejoindre et de répéter ses cris, probablement pas très amicaux. «Dis-le-moi en face», crie le Serbe à plusieurs reprises. En conséquence, les spectateurs le huent bruyamment. Finalement, Djokovic gagne en quatre sets.

Des incidents se produisent également en quart de finale contre l'Américain Taylor Fritz. D'abord, Djokovic crie sur son box et se fait réprimander par son entraîneur de l'époque, Goran Ivanisevic. Ensuite, le Serbe veut qu'un bébé qui crie et qui le dérange soit emmené hors du stade. Finalement, il s'impose en quatre sets.

Wimbledon 2024

Malgré sa victoire en trois sets contre Rune en huitième de finale, Djokovic ne peut s'empêcher de lancer une pique au public. Dans l'interview d'après-match sur le court, il déclare : «A tous ceux qui ont décidé de ne pas respecter les joueurs, en l'occurrence moi: passez une boooooonne nuit». Il fait ainsi allusion à certains fans qui l'auraient hué. Il n'admet pas qu'ils aient peut-être crié «Ruuuuune», ce que l'arbitre tente également d'expliquer à Djokovic. «Je sais qu'ils étaient pour Rune, mais c'est une excuse pour huer aussi. Je suis sur le circuit depuis 20 ans. Je connais tous les coups.»

Publicité


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la