En quart à Wimbledon
Federer se réjouit de jouer devant un public nombreux

Dès aujourd'hui, les tribunes de Wimbledon seront remplies à 100% de leur capacité. Roger Federer en est très heureux, mais s'inquiète des conséquences sanitaires de ce retour des spectateurs.
Publié: 06.07.2021 à 13:14 heures
|
Dernière mise à jour: 07.07.2021 à 09:28 heures
1/7
Roger Federer est fêté par les fans. En quart de finale, mercredi, les tribunes seront même à nouveau pleines à cent pour cent.

Soudain, c'est comme si le monde avait oublié la crise du coronavirus. C'est aussi le cas dans le milieu du tennis. Dès les quarts de finale qui débuteront mardi, le tournoi de Wimbledon se déroulera à nouveau devant des tribunes pleines. 14'979 spectateurs sur le Center Court et 12'345 personnes sur le Court 1 sont attendus: c'est dans cette ambiance de rêve que se jouera le match de Roger Federer.

On y est enfin, les stades britanniques en plein air connaîtront pour la première fois depuis le début de la pandémie 100% d'affluence: les organisateurs l'ont confirmé dimanche. Avant le début du tournoi, ils n'avaient pas osé prévoir des tribunes occupées à 100% avant les finales du week-end de la semaine prochaine.

Le respect de Federer pour les mesures sanitaires

Roger Federer est euphorique à l'idée de jouer à guichets fermés mercredi. En huitième de finale déjà, ses fans présents dans les gradins lui ont donné des ailes. «Tout le monde était très à l'aise», raconte-t-il.

Mais persiste malgré tout dans ce tournoi de tennis un sentiment de malaise face à la pandémie – comme lors de l'Euro –, notamment à cause du variant Delta qui sévit en Angleterre. Le tennisman n'y est pas insensible. «J'espère que nous sommes passés au-dessus de ça. Mais j'ai bien peur que nous devions encore faire face à des problèmes, comme lors des réouvertures précédentes», a révélé Federer lors de sa conférence de presse.

«100% des spectateurs, c'est incroyable!»

Mais le joueur est confiant: les organisateurs feront du bon travail à Wimbledon, affirme-t-il: «100% des spectateurs, c'est incroyable! Après avoir joué à Paris, où il n'y avait que cinq personnes assises le soir...»

Federer n'a pas du tout apprécié de regarder les matchs se jouer devant des tribunes vides ces derniers mois, a-t-il déclaré. «Je me suis toujours dit que ce n'était pas pour moi. J'apprécie donc ces nouvelles réouvertures. En tout cas, je me sens en sécurité - même si je suis tout à fait conscient que c'est aussi parce que je vis actuellement dans la bulle sanitaire.»

Publicité

Cas contact? «Personne ne veut être éliminé du tournoi ainsi»

En ce moment, il se déplace cependant timidement à Wimbledon. «Je suis très prudent en ce qui concerne les contacts personnels», explique le Bâlois. «Surtout après l'incident de Konta. (Le Britannique a dû être mis en quarantaine à cause d'un contact avec une personne infectée, ndlr). Personne ne veut être éliminé du tournoi ainsi.»

À Wimbledon, 50% du public avait déjà été autorisé à suivre les matchs des deux courts principaux lors de la première semaine du tournoi. Aujourd'hui, au moins sur les deux plus grands terrains, on assiste à un retour à la normale. Mais les restrictions continuent pour l'instant à s'appliquer sur les courts extérieurs. (sid/sme)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la