Vive le yo-yo!
L'été joue les prolongations... mais ça n'est pas sans conséquences

C'est déjà l'automne, mais l'été ne veut pas s'en aller. Une pince de chaleur nous fait encore transpirer. Grâce à un air chaud et abondant, nous franchissons cette semaine encore la barre des 30 degrés.
Publié: 04.09.2023 à 15:15 heures
1/5
Cette semaine, il sera encore possible de se baigner dans les lacs.
RMS_Portrait_AUTOR_767.jpg
Janik Leuenberger

Étendre une dernière fois sa serviette de bain et plonger dans le lac pour se rafraîchir. Eh bien, contre toute attente, ça sera possible cette semaine! Le thermomètre va grimper jusqu'à 30 degrés dans les prochains jours, alors que la chute de température de près de 20 degrés la semaine dernière nous avait fait croire que l'été était d'ores et déjà mort et enterré.

Qu'est-il (encore) en train de se passer? Nous devons ce nouveau revirement à une situation météorologique particulière. «De l'air chaud est coincé au-dessus de la Suisse par deux zones de basse pression au sud-est de l'Europe et dans l'Atlantique», nous explique Klaus Marquardt de MeteoNews.

C'est la raison pour laquelle nous pouvons nous attendre à des températures allant jusqu'à 28 degrés dès les premiers jours de cette semaine, et à des températures encore plus élevées dans la deuxième moitié de la semaine.

«Un temps de fin d'été»

À partir de jeudi, les températures atteindront leur maximum. «À Genève, Bâle et peut-être aussi Coire, le thermomètre pourrait grimper jusqu'à plus de 30 degrés», détaille Klaus Marquardt. Nous ne sommes toutefois pas confrontés à une vague de chaleur comme en août, mais à un temps agréable de fin d'été.

Comme le soleil est déjà moins fort qu'en plein été, il lui faut plus de temps le matin pour réchauffer l'air au sol. On peut donc bien aérer (et s'aérer) le matin avant qu'il ne fasse agréablement chaud l'après-midi. Dans pareille configuration, il ne fait vraiment chaud que ponctuellement et pendant une courte période. «C'est un temps de fin d'été classique», ponctue le météorologue.

Un temps propice à la randonnée

Malgré le début de l'automne météorologique, il ne fera pas vraiment frais ces prochains temps, aucun front froid n'étant en vue. Mais le temps se rafraîchira tout de même au cours du mois, poursuit Klaus Marquardt: «En septembre, les jours raccourcissent rapidement, ce qui les rend plus frais.» Comme la situation météorologique actuelle assure des températures élevées, en particulier en montagne, le temps est encore favorable à la randonnée, ce qui constitue un fait inhabituel pour la saison.

Publicité

Un record de température pourrait effectivement être battu en haute altitude, explique l'expert météo: «La limite du zéro degré est inhabituellement élevée pour cette période de l'année. Un record de septembre est probable, peut-être même un record de tous les temps.»

Scénario catastrophe pour les glaciers

Si les températures élevées sont agréables pour les randonneurs, les conséquences sont catastrophiques pour les glaciers. Au col du Jungfraujoch, selon les calculs actuels, la température ne descendra pas en dessous du point de congélation jusqu'au week-end prochain. Jeudi, le thermomètre pourrait même afficher une température à deux chiffres.

Il y a toutefois une lueur d'espoir: «Comme le soleil est maintenant plus 'plat' qu'en été, il y a plus d'ombre pour les glaciers», explique Klaus Marquardt. Néanmoins, les glaciers suisses devraient perdre une partie de leur masse dans les prochains jours.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la