Une contrôleuse (trop) zélée
Elle se casse le bras et se prend une amende dans le bus pour l'hôpital

Une Saint-Galloise s'est blessée dans un accident de vélo et a voulu prendre le bus pour se rendre à l'hôpital. Commotionnée, elle a oublié d'acheter un billet. Cela n'a pas empêché une contrôleuse de lui infliger une amende, qu'elle a pu, heureusement, contester.
Publié: 07.07.2023 à 19:53 heures
1/4
Avec son bras bandé, Nancy Kämpfer montre l'amende.
RMS_Portrait_AUTOR_862.JPG
Georg Nopper

Double malchance pour Nancy Kämpfer, résidente de Rebstein dans le canton de Saint-Gall. Ce mardi, la femme de 41 ans a subi un accident de vélo. Bilan: un bras cassé et une commotion cérébrale. Mais le plus dur à encaisser reste l'amende salée qu'elle a reçue alors qu'elle voulait simplement prendre le bus pour se rendre à l'hôpital.

«Je suis allée chercher ma fille au jardin d'enfants et j'ai ensuite voulu me rendre rapidement à la Migros pour faire quelques courses», raconte Nancy Kämpfer. C'est là qu'elle fait une mauvaise chute qu'elle se blesse. «Quelque chose a dû se prendre dans ma roue», estime-t-elle.

Des passants bienveillants

Grâce à l'aide des passants, Nancy a pu être emmenée chez le médecin. «Je leur suis vraiment très reconnaissante», déclare la maman à Blick. Le médecin constate alors la fracture du bras. Elle doit se rendre à l'hôpital. «J'étais complètement étourdie. Malgré cela, je suis allée à pied jusqu'au bus pour me rendre à l'hôpital d'Altstätten», rapporte-t-elle.

Sous le choc, Nancy oublie alors d'acheter un titre de transport. «Il s'est avéré plus tard que j'avais également une commotion cérébrale», fait-elle remarquer. Alors que la femme est dans le bus, une contrôleuse vient vers elle. «Je lui ai expliqué ma situation et je lui ai dit que je venais d'avoir un accident. Je lui ai expliqué que je ne me sentais pas bien et que j'étais en route pour l'hôpital.»

«J'étais extrêmement choquée»

Mais qu'à cela ne tienne, la contrôleuse a remis à la blessée une amende de 100 francs. «J'étais extrêmement choquée et je suis même tombée une nouvelle fois dans le bus, assure Nancy. Ce n'est pas possible!», peste-t-elle encore.

Mercredi, elle s'est alors présentée à la centrale de Rheintal Bus (RTB) à Altstätten (SG) pour contester la douloureuse. L'histoire a finalement pris une tournure positive. «Le collaborateur responsable a retiré l'amende et s'est excusé. Cela m'a fait très plaisir, car je n'avais jamais eu de problèmes avec Rheintal Bus. Je trouve simplement que le comportement de la contrôleuse était déplacé», précise Nancy.

Publicité

Ce que dit la compagnie de bus

Hans Koller, porte-parole de la RTB, répond aux sollicitations de Blick: «Il faut remettre les choses dans leur contexte.» Le contrôle a eu lieu à une heure de pointe, à un moment où les contrôleurs font rarement preuve de complaisance pour éviter que les tricheurs se croient tout permis.

Dans un tel cas, il est toutefois possible de faire réexaminer l'amende après coup. «Même sur la fiche d'amende, il est indiqué que l'on peut se manifester si l'on n'est pas d'accord», rappelle Hans Koller.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la