Un grand sondage le montre
Même les étrangers veulent limiter l'immigration en Suisse

Près de deux tiers de la population suisse estime qu'il y a trop d'étrangers dans le pays. Un nouveau sondage montre que les étrangers eux-mêmes sont critiques à l'égard de l'immigration.
Publié: 17.04.2023 à 22:22 heures
1/5
La population en Suisse ne cesse d'augmenter au fil des ans.
Lea Hartmann

Près de 8,8 millions de personnes vivent en Suisse. Et la population ne cesse d’augmenter chaque année. Selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), la barre des 9 millions de personnes pourrait être franchie en 2023. Le principal facteur de croissance démographique est l’immigration. Une personne sur quatre dans le pays n’a pas de passeport suisse.

Une majorité de la population estime que cela ne peut pas continuer ainsi. Selon un sondage réalisé par Tamedia et «20 Minuten», près des deux tiers des personnes interrogées se prononcent en faveur d’une limitation plus stricte de l’immigration.

Même les partisans des Vert’libéraux veulent une limitation

Sans surprise, c’est chez les sympathisants de l’UDC que la proportion de personnes critiques à l’égard de l’immigration est la plus élevée. Près de 93% d’entre eux estiment qu’une régulation plus forte est nécessaire. Mais cette exigence trouve également un large assentiment chez les autres partis bourgeois. Parmi les partisans du PLR, 36% disent clairement oui et 37% plutôt oui à la question de savoir si la Suisse doit limiter davantage l’immigration – ce qui fait un total de 73%.

Au centre, ce sont 71% et même chez les Vert’libéraux, avec 51%, une petite majorité des personnes interrogées est plutôt ou clairement favorable à un contrôle plus strict de l’immigration. Du côté des partisans du PS et des Vert-e-s, la proportion n’est que de 41 et 37%.

La durée de séjour en Suisse a un impact

Comme on pouvait s’y attendre, les personnes ayant un niveau de formation élevé sont plus ouvertes à l’immigration que les personnes ayant un niveau de formation plus bas. Il est toutefois intéressant de constater que même les étrangers sont relativement critiques à l’égard de l’immigration.

Parmi les Suisses, 65% sont favorables à une réglementation plus stricte, contre 51% des étrangers. Plus une personne est en Suisse depuis longtemps, plus elle est critique vis-à-vis de l’immigration. Ainsi, 47% des étrangers qui vivent en Suisse depuis moins de cinq ans sont favorables à une limitation plus forte. Parmi ceux qui vivent ici depuis leur naissance, ils sont en revanche 67%.

Publicité

L’UDC a annoncé une initiative

Ces résultats apportent de l’eau au moulin de l’UDC qui, en cette année électorale, mise tout sur son thème de prédilection: l’immigration. L’année dernière déjà, le parti avait annoncé une nouvelle initiative populaire sur le sujet. Leur revendication: à partir de 9 millions d’habitants, le Conseil fédéral doit prendre des mesures et renégocier entre autres l’accord sur la libre circulation des personnes avec l’Union européenne.

Mais le texte concret de l’initiative n’a pas encore été rédigé. L’UDC zurichoise, qui est à la tête du projet, doit décider cet été du lancement de l’initiative, écrit le «Tages-Anzeiger».

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la