Un cinquième souffre d'un trouble psy
Les Suisses généralement heureux, la jeunesse en difficulté

Un sondage sur le bonheur a révélé que la plupart des Suisses sont heureux. Mais des différences marquées subsistent entre les âges: les 18-29 ans sont particulièrement touchés par des troubles psychologiques.
Publié: 19.03.2024 à 06:14 heures
|
Dernière mise à jour: 19.03.2024 à 10:42 heures
Trois quarts des personnes en Suisse sont très satisfaites de leur vie, dont la moitié à long terme. (Image d'illustration)

La plupart des Suisses sont très satisfaits de leur vie, selon un sondage d'une société d'étude de marché. Mais il existe des différences marquées entre les groupes d'âge: un cinquième des 18-29 ans souffre d'une maladie ou d'un trouble psychologique diagnostiqué.

La proportion de personnes actuellement touchées (19%) dans ce groupe d'âge est donc presque deux fois plus élevée que chez les plus de 29 ans, où 8% souffrent actuellement d'une maladie psychologique diagnostiquée. En outre, plus d'un jeune sur dix concerné n'a pas accès à une thérapie. C'est le résultat d'une enquête menée par la société Yougov Suisse (anciennement Link), publiée mardi en prévision de la Journée mondiale du bonheur, ce mercredi.

Score de 7 ou plus

Cette différence entre les groupes d'âge se reflète également dans le rapport effectif que les participants à l'enquête entretiennent avec les thérapies psychologiques ou psychiatriques: parmi les participants âgés de 60 à 79 ans, près des trois quarts (71%) n'ont jamais suivi de thérapie et n'en ressentent pas le besoin. Dans les groupes d'âge moyen, la proportion augmente toutefois à nouveau.

La plupart des Suisses sont fondamentalement heureux. Sur une échelle de 0 (très insatisfait) à 10 (très satisfait), la grande majorité des participants (73%) ont indiqué être très satisfaits de leur vie, ce qui correspond à un score de 7 ou plus. Cette satisfaction semble en outre être stable à long terme pour presque une personne sur deux.

Les participants ont aussi été interrogés sur la fréquence à laquelle ils pratiquent différentes activités favorisant le bonheur. Un tiers d'entre eux considère les échanges sociaux avec des amis ou la famille comme l'activité la plus importante pour leur propre bien-être. Viennent ensuite le temps pour soi (15%) et le sport (11%).

L'enquête a été menée du 14 au 28 février de cette année dans le panel suisse en ligne de Yougov en allemand, français et italien. Les 1253 répondants résident en Suisse et sont âgés de 18 à 79 ans. Le groupe est représentatif de la population selon Yougov Suisse.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la