Un acteur spécifique
Les villes genevoises veulent se faire entendre par le canton

L'Union des villes genevoises (UVG), qui comprend huit communes urbaines dont la Ville de Genève, monte au créneau. Cette association veut que le canton reconnaisse les spécificités des villes, qui doivent assumer davantage de charges que les autres communes.
Publié: 09.10.2023 à 14:44 heures
|
Dernière mise à jour: 09.10.2023 à 14:53 heures
Sami Kanaan, conseiller administratif de la Ville de Geneve et président de l'Union des villes genevoises (UVG) veut renforcement de l'autonomie des communes.

«Il ne s'agit pas de se plaindre, mais de faire un constat», a relevé lundi devant la presse Sami Kanaan, magistrat en Ville de Genève et président de l'UVG. Trois études indépendantes mandatées par l'UVG mettent en évidence les charges liées à l'urbanité, notamment dans les domaines de la culture et du sport.

Les villes financent ainsi de multiples prestations dont profitent également les non-résidents sans que les coûts associés soient entièrement compensés. En Ville de Genève, ces charges atteignent 1299 francs par habitant et par an.

L'une des études document aussi les charges particulières liées au social que doivent assumer les villes: elles sont nettement supérieures à la moyenne des communes (40% de plus dans cinq des huit villes membres de l'UVG).

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la