Suites de l'affaire FIFA
L'ex-procureur fédéral blanchi des accusations de faux témoignage

L'ancien procureur fédéral Olivier Thormann était accusé d'avoir menti en juin 2022 pendant son témoignage au procès de la FIFA. Les soupçons contre lui n'ont pas pu être étayés. Il a été blanchi ce jeudi.
Publié: 07.09.2023 à 11:06 heures
Pas de faux témoignage devant le Tribunal pénal fédéral à Bellinzone: l'ancien procureur de la Confédération Olivier Thormann est blanchi des accusations portées contre lui (Photo d'archives).

L'ancien procureur en chef de la Confédération Olivier Thormann n'a pas fait de faux témoignage devant le Tribunal pénal fédéral dans l'affaire FIFA. Les soupçons contre lui n'ont pas pu être étayés. L'ancien président de l'UEFA Michel Platini avait porté plainte.

Le procureur fédéral extraordinaire en charge du dossier a classé la procédure, a-t-il fait savoir jeudi. Dans sa plainte, M. Platini avait notamment reproché à Olivier Thormann d'avoir menti en juin 2022, pendant son témoignage au procès de la FIFA devant le Tribunal pénal fédéral à Bellinzone.

Lors des «vastes investigations menées, les soupçons n'ont pas pu être confirmés dans l'ensemble», a écrit dans un communiqué le procureur extraordinaire Thomas Weltert, chargé de clarifier la situation. «Aucun comportement fautif pénalement pertinent n'a pu être constaté».

Selon M. Welter, l'ordonnance de non-lieu a force de loi. Par ailleurs, M. Thormann obtiendra réparation pour le fait que son nom ait été régulièrement cité dans les médias avec des images d'archives non pixélisées.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la