Sous la barre des 10%
L'écart des salaires entre femmes et hommes se réduit, selon l'OFS

Une étude de l'OFS montre que les inégalités salariales entre hommes et femmes tendent à se réduire. L'écart passe sous la barre des 10%.
Publié: 19.03.2024 à 10:31 heures
|
Dernière mise à jour: 19.03.2024 à 10:32 heures
Un salarié sur huit touche un revenu considéré comme "bas" en Suisse, indique l'OFS dans une étude (illustration).

En 2022, le salaire mensuel médian pour un emploi à 100% s'élevait à 6788 francs. Les bas salaires représentaient 12% des salariés. L'écart global entre femmes et hommes se réduit progressivement, constate une étude de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

L'écart de salaire entre les femmes et les hommes continue à se réduire, indique l'OFS dans un communiqué mardi. Il s'élevait à 9,5% en 2022, contre 10,8% en 2020. Ces écarts salariaux sont davantage marqués parmi les postes à responsabilités: 75% des salariés dont le revenu est supérieur à 16'000 francs par mois sont des hommes.

Un bas salaire correspond à une rémunération inférieure à 4525 francs par mois pour un plein temps, note l'OFS. Parmi ces salariés, 62% sont des femmes. Les branches des services personnels, de la restauration et de l'hébergement sont particulièrement concernées. L'étude pointe des disparités entre Suisses et étrangers, ainsi qu'entre les régions du pays. Zurich et la région lémanique offrent les meilleurs salaires, le Tessin est en bas de l'échelle.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la