Selon l'OFSP
Les digues de protection ne seront peut-être bientôt plus nécessaires

Le variant Omicron n'est ni un tsunami, ni une petite vaguelette, image Patrick Mathys de l'OFSP. Le pic des contaminations au Covid-19 n'a peut-être pas été encore atteint, mais les digues de protection pourraient bientôt ne plus être nécessaires.
Publié: 01.02.2022 à 14:46 heures

Les contaminations sont toujours à haut niveau par rapport aux pays européens voisins, a rappelé Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'OFSP, mardi devant la presse. Actuellement, on estime qu'entre 5 et 10% de la population est contagieuse. Mais la vague Omicron n'a pas d'impact fort sur les hôpitaux.

La situation y reste sous contrôle. Le nombre d'hospitalisations est stable. Le nombre de patients aux soins intensifs, quelque 200 personnes actuellement, continue de reculer lentement. Environ un quart des lits sont occupés dans les soins intensifs. La plupart de ces patients sont touchés par le variant Delta. Le nombre de décès reste à un niveau bas, entre 10 et 15 victimes par jour.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la