Sans plastique ni aluminium
Migros s'attaque à Nespresso et Cie avec des boules de café

Bien que la vente de capsules de café soit lucrative, sa production est lourde en termes de déchets et de consommation d'énergie. En s'attaquant directement à Nespresso et aux autres firmes du secteur, Migros devrait lancer un nouveau concept de capsules écologiques.
Publié: 04.09.2022 à 17:45 heures
1/5
Coffee B de Migros. Voici à quoi ressemblent les nouvelles machines et le café pressé en boules qui les accompagne.
Patrik Berger

Avec une humilité toute relative, Migros a annoncé pour le 6 septembre le lancement de la «plus grande innovation de produit de l’histoire de l’entreprise». De premières spéculations mentionnaient un nouveau concept de capsules de café plus durables. Le patron de Migros, Fabrice Zumbrunnen, doit présenter en personne le concept, ayant refusé de lever le voile sur ce «jalon de l’histoire» comme le stipule l’invitation adressée aux médias.

Faisant fi de tout ce mystère, la «SonntagsZeitung» assure, deux jours avant la grande révélation de Migros, que le géant orange souhaite dire adieu aux capsules de café traditionnelles. Sous le nom de Coffee B, le distributeur compterait lancer des boules de café moulu, semblables, en apparence, aux boules de chocolat Lindor, le tout dans des boîtes en carton sans emballage supplémentaire, mais entourées d’une fine enveloppe de protection en matériau naturel.

Fruit de cinq ans de recherche, ces boules de café développées sur le site de Birseferlden (BL) par Delica, une filiale de Migros, doivent être placées manuellement dans une machine électronique Coffee-B également développée par le groupe de supermarchés. Huit variétés différentes de café devraient être initialement proposées.

Une enveloppe compostable

Détail supplémentaire de durabilité: la fine enveloppe protectrice des boules de café ne se dissout pas lors de la préparation du breuvage. Elle serait à 100% compostable avec la poudre de café usagée, comme l’indique le document de brevet déposé.

Ne risque-t-on pas un problème d’hygiène avec ces boules presque à nu? D’après les informations à disposition, non. La fine enveloppe en question est composée de polysaccharides: des hydrates de carbone que l’on trouve par exemple dans les céréales, les pommes de terre ou les arbres à feuilles et conifères.

Moins d’énergie, moins de déchets

Avec ses boules de café, Migros assure donc avoir trouvé une solution à deux problèmes posés par les capsules actuellement disponibles. En éliminant l’aluminium et le plastique traditionnellement utilisés, l’entreprise annonce faire des économies d’énergie lors de la production tout en réduisant les déchets. Une attaque directe contre Nespresso et tous les autres fournisseurs de capsules de café, écrit la «SonntagsZeitung».

Publicité

D’après le média alémanique, les boules et les machines seront vendues dans chaque magasin Migros dans un coin de vente spécifique. Les machines pourront également être achetées dans les magasins d’électroménager et d’électronique.

Ce nouveau produit devrait également être vendu à l’international. Des livraisons en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, en Italie, en Autriche et en Belgique, ainsi qu’aux Etats-Unis seraient prévues.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la