Pour l'Ascension et Pentecôte
Découvrez nos itinéraires pour éviter les embouteillages

D'abord l'Ascension, puis la Pentecôte: les week-ends prolongés arrivent. Ceux qui se déplacent en voiture seraient bien avisés de s'informer au préalable sur les risques d'embouteillages en direction du sud. Blick fournit les conseils pour voyager serein.
Publié: 18.05.2023 à 06:04 heures
|
Dernière mise à jour: 20.05.2023 à 10:04 heures
1/2
Traditionnellement, il faut s'attendre à des embouteillages, un classique de la route vers le sud... (photo d'archives)

Il y a des jours et des week-ends où l'on s'attend à un trafic important. L'Ascension et la Pentecôte en font partie. En effet, de nombreuses personnes cherchent à profiter du soleil dans le sud et à se reposer pendant quelques jours. C'est à nouveau la saison des voyages – et cela se voit particulièrement devant le Gothard. Les embouteillages habituels devraient se produire à de nombreux points de passage.

Ces endroits sont particulièrement menacés:

  • Tunnel du Gothard en direction du sud

  • Tunnel du San Bernardino

  • Le tronçon entre Chiasso-Centro et le poste frontière de Chiasso-Brogeda.

  • Tronçons autoroutiers de l'autoroute A1 Berne-Zurich

  • A2 Bâle-Lucerne

Garder son calme

Des nerfs solides devront être nécessaires pour les automobilistes, surtout jeudi après-midi et vendredi. La colonne de véhicules devant le portail nord du Gothard pourrait alors à nouveau fortement augmenter. Des perturbations sont également attendues sur l'itinéraire de transit alternatif, l'A13 via le tunnel du San Bernardino.

Trafic de l'Ascension en Valais: Il faudra compter avec le Tour d'Italie

Bien planifier son voyage

Dans la mesure du possible, il est préférable d'éviter de partir en voyage le jeudi après-midi et le vendredi matin. Il est préférable de commencer l'excursion un ou deux jours plus tard, voire plus tôt.

Publicité

En partant tôt le matin ou la nuit, on a de grandes chances d'éviter les embouteillages, qui durent souvent des heures. Il est par ailleurs conseillé de faire des pauses dans les embouteillages lors des longs voyages. Veillez à ne pas manquer de provisions suffisantes, comme des boissons et de la nourriture. Pensez aussi à suivre les annonces d'embouteillages en temps réel (radio, Internet, applications de circulation de la SRF, TCS).

Quitter l'autoroute pour éviter les bouchons ne vaut que rarement la peine – la plupart du temps, le temps de trajet est nettement plus long.

Contourner les embouteillages

Les cols alpins suisses offrent suffisamment de possibilités pour contourner les embouteillages du tunnel du Gothard. L'alternative la plus courante est la route du San Bernardino par l'A13. Ce sont surtout les voyageurs au départ de Bâle, de Zurich et de la Suisse orientale qui voyagent plus rapidement via l'A13 dès que le temps d'attente au tunnel du Gothard est d'au moins une heure.

Si le trafic avant l'entrée du Gothard fait rage, le voyage peut être entamé par le col du Gothard. Les gorges de Schöllenen sont ouvertes du vendredi midi au dimanche soir.

Publicité

Le col du Gothard rouvert au trafic après sa fermeture hivernale

Au départ de Berne, il est également possible d'entamer le voyage par les cols sinueux du Grimsel et du Nufenen.

En fonction de leur destination de vacances, les voyageurs de Suisse romande et de la région Berne-Soleure peuvent aussi choisir de passer par le col du Simplon ou par le Grand-Saint-Bernard. Pour ce dernier, il est possible de choisir entre le tunnel et la route du col, le trajet par le tunnel étant payant.

Aucune voie n'est plus rapide

En principe, circuler sur la voie de droite, du milieu ou de gauche revient au même dans les embouteillages. L'impression subjective que la circulation est plus rapide à gauche est souvent trompeuse.

Publicité

Notez cependant que dans un embouteillage ou lorsque la circulation est bloquée, il est permis de dépasser les autres véhicules par la droite.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la