Phénomène rare
Des aurores boréales ont été observées dans le ciel suisse

Phénomène rare dans le ciel suisse: des aurores boréales ont pu être observées dimanche soir. Le spectacle lumineux n'a toutefois été que de courte durée.
Publié: 25.09.2023 à 10:51 heures
|
Dernière mise à jour: 25.09.2023 à 15:55 heures
Lundi soir, des aurores boréales ont pu être observées en Suisse. Des rayures roses et jaunes s'étendaient sur le ciel étoilé.

Des aurores boréales ont été observées en Suisse dans la nuit de dimanche à lundi. Ce phénomène rarement visible dans le pays est rendu possible par la forte activité solaire du moment, a indiqué MétéoSuisse à Keystone-ATS.

L'activité solaire doit être exceptionnellement forte pour que ce phénomène lumineux soit visible en Suisse, a précisé l'Office fédéral de météorologie et de climatologie (MétéoSuisse). Les aurores boréales qui ont illuminé le ciel suisse dans la nuit de dimanche à lundi n'ont été visibles que brièvement.

Les aurores boréales, aussi appelées «aurores polaires», sont le résultat d'une interaction entre des particules chargées provenant de l'espace et de l'atmosphère terrestre. Elles sont déclenchées par ce que l'on appelle le vent solaire, qui se compose de particules chargées, principalement des électrons et des protons, éjectées par le soleil.

L'oxygène rend les lumières vertes

Lorsque ce vent solaire atteint l'atmosphère terrestre, les particules chargées sont déviées par le champ magnétique de la Terre et dirigées vers les régions polaires. Elles entrent ensuite en collision avec les gaz de l'atmosphère, principalement l'oxygène et l'azote. Ce phénomène libère de l'énergie et de la lumière. Plus les vents solaires sont forts, plus les aurores boréales sont visibles loin dans le sud de l'hémisphère nord.

La couleur des aurores boréales dépend du type de particules de gaz avec lesquelles les particules chargées entrent en collision ainsi que de l'altitude à laquelle ces interactions se produisent. Les aurores boréales vertes sont souvent dues à l'interaction avec l'oxygène dans les couches supérieures de l'atmosphère, tandis que les couleurs rouges ou violettes indiquent la présence d'azote dans la réaction.

(ATS)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la