Les vaches ont soif
Approvisionnement en eau pour les alpages du Jura vaudois

Le canton de Vaud vient au secours des alpages du Jura qui souffrent de la sécheresse. Un approvisionnement en eau, destiné principalement aux troupeaux, a été mis en place pour environ 200 alpages, dont 60 sont actuellement en manque aigu d'or bleu.
Publié: 22.07.2022 à 11:26 heures
Un approvisionnement spécial en eau a été mis en place pour aider les alpages du Jura vaudois (photo d'illustration).

Une station de pompage provisoire est désormais exploitée au bord du lac de Joux, à laquelle s'ajoutent trois points de ravitaillement de 40 m3 chacun à L'Abbaye, à la Givrine et au col du Marchairuz. Ce dispositif évite «à ce stade» les transports d'eau par hélicoptère, indique vendredi l'Etat de Vaud dans un communiqué.

La distribution d'eau a démarré vendredi et se poursuivra exceptionnellement samedi. Pour la suite, et durant les six prochaines semaines, l'eau sera distribuée du lundi au vendredi de 7h à 13h.

Le budget de l'opération est estimé entre 180'000 et 300'000 francs, sachant que les coûts dépendront de la demande effective des exploitants des alpages. L'eau est mise à disposition gratuitement par le canton, mais ce sont les utilisateurs qui doivent en assurer le transport depuis le point de ravitaillement.

Les besoins en eau sont particulièrement urgents dans les alpages situés sur les communes qui ont fermé l'accès aux réseaux d'eau potable pour l'agriculture. Les bassins de rétention qui équipent certains alpages ne sont, par ailleurs, pas prévus pour des déficits hydriques de 18 mois.

Eviter «des pompages sauvages»

En proposant un approvisionnement depuis le lac de Joux, les autorités veulent aider ces alpages, mais aussi éviter «des pompages sauvages» dans les cours d’eau d'altitude.

Le dispositif a été élaboré par la Direction générale de l'agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires, avec le soutien de l'Etat-major cantonal de conduite et de la Protection civile. Ces mesures ont été «anticipées» depuis plusieurs semaines. «Les différents services concernés du canton n'ont pas attendu d'atteindre le seuil critique connu en 2015 et 2018 pour lancer des mesures préventives et proportionnées sur le terrain», poursuit le communiqué.

Publicité

Si ce dispositif concerne les alpages du Jura vaudois, ceux des Préalpes subissent aussi les conséquences de la sécheresse. Toutefois, le niveau des rivières permet actuellement aux exploitants d'effectuer des prélèvements. «Aucune logistique particulière n'est activée pour le moment», souligne l'Etat de Vaud, tout en affirmant rester «extrêmement vigilant» sur l'évolution de la situation dans les Préalpes.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la