Les étonnants conseils des autorités
Que faire si vous rencontrez un loup?

En Suisse, le loup ne vit plus seulement dans les Alpes et les Préalpes, mais aussi dans le Jura vaudois et neuchâtelois, par exemple. Il a aussi été observé en plaine. Que faire au moment de croiser le canidé? Les autorités vaudoises donnent quelques conseils.
Publié: 02.02.2023 à 12:25 heures
|
Dernière mise à jour: 02.02.2023 à 16:31 heures
La première consigne est de rester calme et garder une distance adéquate.

Ces derniers jours, le loup se fait remarquer. Sur une piste de ski valaisanne à la Tsoumaz ou dans les gorges de l'Areuse, presque en plaine, à Boudry (NE). Un mâle a été tué dans le Jura vaudois. La Suisse comptait — en avril 2022 — seize meutes, dont sept transfrontalières avec l'Italie et la France, selon le Groupe Loup Suisse.

Fin novembre 2022, les autorités vaudoises rappelaient les «bonnes pratiques» en cas de rencontre avec le canidé. La raison? Les probabilités de se retrouver nez-à-museau avec un spécimen augmentent, surtout en hiver: durant la saison froide, ces bêtes suivent les hardes de cerfs au pied du Jura et se rapprochent des localités.

Mais pas de panique! La Direction générale de l’environnement assure que la très grande majorité des interactions se déroule sans agressivité et que ces situations ont lieu le plus souvent en présence d’un chien, qui attise l’intérêt du loup. Toutefois, pour éviter tout problème, voici la marche à suivre:

  • Ne pas montrer les crocs! Rester calme et garder une distance adéquate
  • Ne pas essayer de l’approcher ou de le photographier
  • Tenir son chien en laisse
  • Se retirer à pas de loup, ne pas fuir en courant
  • Si le loup ne s’en va pas ou que la situation est ambiguë, parler fort ou taper des mains
  • Si le loup s’approche tout de même, s’arrêter, crier, se faire le plus grand possible, essayer de l’intimider, lui jeter éventuellement un objet, tout en lui laissant de la place pour qu’il puisse battre en retraite

Attention à vous, chasseurs!

À noter que ces consignes s’appliquent également aux chasseurs évoluant dans une région où la présence de loups est attestée. Dans tous les cas, les rencontres avec un loup doivent être signalées au surveillant permanent de la faune de la circonscription concernée.

«Ce cas s’est notamment produit fin septembre dans la région du Mollendruz quand un loup a suivi un promeneur accompagné de son chien, écrivent les autorités. Au cours de cette interaction, le loup n’a montré aucune agressivité envers le propriétaire de l’animal domestique mais a fait preuve de curiosité en cherchant le contact.» A la suite de cet événement, la surveillance a été renforcée dans ce secteur.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la