Le sixième au monde
Un Genevois atteint du VIH est en rémission après une greffe de moelle osseuse

Un patient est en rémission du VIH à Genève à la suite d’une greffe de moelle osseuse. Ces travaux sont présentés dans le cadre de la conférence internationale sur le VIH IAS 2023 à Brisbane, en Australie.
Publié: 20.07.2023 à 07:30 heures
Le patient en rémission est suivi par l'équipe de la professeure Alexandra Calmy, responsable de l’Unité VIH aux Hôpitaux universitaires de Genève (archives).

Un patient traité aux HUG et à Paris est devenu le sixième patient au monde à être considéré comme probablement guéri de l’infection.

Avant lui, seules cinq personnes seulement au monde ont été considérées comme probablement guéries de l’infection par le virus du sida après avoir reçu une greffe de moelle, ont indiqué jeudi les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) dans un communiqué.

Dans tous ces cas, la greffe était issue d’un donneur portant la rare mutation génétique CCR5 delta 32, connue pour rendre les cellules naturellement résistantes au VIH. La particularité du patient suivi aux HUG, en collaboration notamment avec l’Institut Pasteur en France, réside dans le fait que la greffe provient d’un donneur non porteur de la mutation.

Malgré cela, le virus reste indétectable 20 mois après l’interruption du traitement antirétroviral. Ce sixième cas apporte donc des éléments inattendus qui pourraient déboucher sur de nouvelles découvertes.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la