La Suisse sera aussi touchée
Des rafales de 160 km/h vont faire trembler l'Europe!

Ce mercredi, une dépression cyclonique s'est formée au-dessus de l'Atlantique. La méga-tempête nommée Ciarán promet de violentes rafales d'ouragan dans le sud de l'Angleterre et le nord de la France. Même en Suisse, les effets de la dépression se feront sentir.
Publié: 31.10.2023 à 18:01 heures
1/7
Les Britanniques et les Français doivent se préparer dans les jours à venir: la mégatempête Ciarán sera violente.
RMS_Portrait_AUTOR_250.JPG
Marian Nadler

Quelque chose se prépare en Europe occidentale. Pour les Britanniques et les Français, les prochains jours risquent d'être mouvementés.

La mégatempête Ciarán se formera mercredi sur l'Atlantique Est et s'abattra ensuite fortement sur l'Angleterre et la mer du Nord. Même si l'Europe de l'Ouest subira de plein fouet les effets de la tempête, celle-ci aura également des répercussions sur la Suisse... sous une forme atténuée, explique le météorologue Roger Perret de Meteo News

«En plaine, nous connaîtrons dès jeudi un vent d'ouest parfois violent avec des rafales entre 50 et 70 km/h, voire plus», explique le météorologue à Blick. En montagne, le temps sera tempétueux. «Dans les endroits exposés, on s'attend à des rafales de plus de 100 km/h, par exemple au Jungfraujoch (Alpes bernoises) ou sur le Säntis (Préalpes appenzelloises)», prévoit l'expert.

Les médias mettent en garde contre un cyclone-bombe

Mais les Suisses peuvent rester tranquilles: le pays ne sera que marginalement touché par l'ouragan, qui ne causera «pas de gros problèmes» selon Roger Perret. La situation sera en revanche différente en Bretagne et dans le sud de l'Angleterre. Là-bas, les gens doivent se préparer à de graves dégâts dus à la tempête, les vents atteignant plus de 160 km/h à la pointe ouest de la Bretagne selon les prévisions. Les experts s'attendent à des inondations sur la côte ouest de la France, où il pleut abondamment. Jeudi soir, l'ouragan Ciarán soufflera sur les côtes du Benelux, avec des rafales allant de 100 à 130 km/h.

La dépression évolue vite

Le météorologue Roger Perret est surtout impressionné par «l'évolution très rapide de la dépression». Certains médias qualifient l'ouragan Ciarán de bombe. Dans un cyclone-bombe, de l'air froid arctique venant du nord rencontre de l'air plus doux venant du sud. Les différences de température extrêmes entraînent un développement puissant et rapide de la dépression. Pour que l'on puisse parler de cyclone-bombe, la pression atmosphérique aux latitudes moyennes doit chuter de 24 hectopascals en l'espace de 24 heures.

Que va-t-il se passer après le passage de Ciarán ? «Ces prochains temps, le temps automnal typiquement venteux et pluvieux persistera en Suisse», pronostique Roger Perret. Les amateurs de soleil devront donc prendre sur eux, ou aller chercher les rayons de soleil à l'étranger.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la