«La chanson ultime de l'inclusion»
Le compositeur de «We Are Family» tacle l'UDC pour avoir récupéré sa musique

La chanson de campagne de l'UDC présente de grandes similitudes avec «We Are Family» du groupe Sister Sledge. Nile Rodgers, le compositeur, tacle l'UDC.
Publié: 16.08.2023 à 08:29 heures
|
Dernière mise à jour: 17.08.2023 à 08:56 heures
1/4
Nile Rodgers a écrit le tube mondial «We Are Family» - et condamne la copie de l'UDC.
Roman Neumann

Il n’a fallu que deux jours avant que la maison Sony fasse interdire le nouveau clip de campagne de l’UDC. Il a été bloqué sur YouTube: «Cette vidéo n’est plus disponible en raison d’une plainte pour violation du droit d’auteur déposée par Sony Music Publishing», peut-on désormais lire. Une surprise? Pas vraiment. Et pour cause, le refrain rappelle fortement la chanson mondialement connue «We Are Family» de Sister Sledge.

Cette chanson a été composée par le producteur américain Nile Rodgers. Et ce dernier ne s’est pas réjoui de voir sa mélodie récupérée par l’UDC. Il a pris la parole sur X (anciennement Twitter): «J’ai écrit 'We Are Family' pour être la chanson ultime sur l’inclusion et la diversité à tous les niveaux, indépendamment de la race, de l’ethnie, de l’âge, du sexe, de la religion ou de l’orientation sexuelle.»

Le producteur ne mâche pas ses mots: «Je condamne son utilisation par l’UDC (Union démocratique du centre) ou toute autre personne qui ne respecte pas les valeurs de la chanson et de toutes les personnes décentes. Le but de la chanson est d’apporter de la joie à tous, sans exception!»

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Du plagiat, vraiment?

Mais pour l’instant, difficile de savoir s’il s’agit réellement d’une violation du droit d’auteur. Il existe en effet une zone grise concernant les sound-alike, c’est-à-dire un son qui imiterait une autre mélodie populaire. C’est le tribunal qui devrait décider de l’avenir du clip de l’UDC si un conflit juridique devait survenir.

L’UDC affirme que la chanson n’est pas du plagiat, même si «quelques notes» sont similaires, comme l’avance son compositeur Thomas Matter. L’UDC a demandé à YouTube de lever le blocage. Mais est-ce que cela sera suffisant? Selon Nile Rodgers, les maisons de disques œuvrent pour interdire à l’UDC d’utiliser la chanson au moyen d’une déclaration d’abstention.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la