Il reste mis en examen
Le policier qui a tiré sur Nahel remis en liberté

Au mois de juin dernier, Florian M. avait tiré mortellement sur Nahel lors d'un contrôle de police. Les juges d'instructions ont accepté mercredi de remettre le policier en liberté sous contrôle judiciaire.
Publié: 15.11.2023 à 16:26 heures
Le décès de l'adolescent à la suite du tir du policier avait déclenché une semaine de violences dans plusieurs villes de France (Archives).

Le policier, auteur du tir mortel sur Nahel, dont le décès après un contrôle avait déclenché une semaine d'émeutes en France, a été remis en liberté sous contrôle judiciaire mercredi. Son avocat avait déposé une nouvelle demande de remise en liberté jeudi dernier.

Les juges d'instruction «ont estimé que les critères légaux de la détention provisoire du policier incarcéré depuis le 29 juin 2023 n'apparaissaient plus remplis à ce stade de l'instruction», a indiqué le parquet de Nanterre. Florian M., 38 ans, mis en examen pour meurtre, avait été interrogé jeudi par les juges d'instruction. 

Placé sous contrôle judiciaire, il doit «verser un cautionnement» et a interdiction d'entrer en contact avec les témoins et les parties civiles, «de paraître à Nanterre» et de «détenir une arme», a détaillé cette même source.

La mort de Nahel, adolescent de 17 ans, lors d'un contrôle routier, avait été l'élément déclencheur de plusieurs nuits de violences urbaines en région parisienne et dans le reste du pays. Elles avaient été marquées par des scènes de pillages.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la