Happy end pour les «Bonnie & Clyde» helvétiques
Le détenu qui s'était enfui avec sa gardienne de prison a été libéré

En 2016, Angela et Hassan K. faisaient la une de l'actualité internationale. Après des semaines d'évasion, l'ancienne gardienne de prison avait épousé son détenu. Blick vient de les retrouver: Hassan K. n'est plus en prison et vit avec sa femme en Argovie.
Publié: 25.07.2023 à 22:01 heures
|
Dernière mise à jour: 25.07.2023 à 22:06 heures
1/10
Le couple avait fait l'objet d'un avis de recherche par la police après s'être évadé de prison en février 2016.
RMS_Portrait_AUTOR_940.JPG
RMS_Portrait_AUTOR_768.JPG
Ralph Donghi et Jessica von Duehren

Un des plus célèbre couple de prisonniers de Suisse a trouvé le bonheur: Hassan K.* est à nouveau en liberté. Il vit avec sa femme Angela K.* dans une petite maison en Argovie. Lorsque Blick a rencontré le Syrien à son nouveau domicile, il confirme sa libération, mais précise: «Je ne veux pas en dire plus.»

En 2016, leur histoire d'amour a occupé le pays – et surtout la justice. Hassan et Angela K. s'étaient rencontrés en prison. Lui, condamné à sept ans et demi de prison pour des délits sexuels, il purgeait sa peine dans une prison zurichoise. Elle, sa gardienne de prison. Les deux sont tombés amoureux.

Le couple n'a pas pu profiter longtemps de sa liberté

Pour pouvoir enfin être ensemble, Angela K. a aidé son détenu à s'évader le 9 février 2016. A 00h04, le couple a quitté la prison – et s'est enfui en direction de l'Italie. La gardienne a déclaré en 2021 dans un documentaire: «Nous avons tous les deux commis des erreurs. Mais je sentais que lorsque nous étions ensemble, tout cela était derrière nous !»

La fuite du couple les a menés dans la petite ville italienne de Romano di Lombardia, où ils ont loué un appartement. «Au début, c'était un peu le choc, mais nous nous sommes vite fait plaisir», a déclaré la gardienne dans le reportage de la SRF. Ils pouvaient enfin, sans être découverts, se promener.

L'unité spéciale a fait irruption dans l'appartement

Mais l'argent commençait à manquer. Angela K. cherchait en vain du travail. Recherchés publiquement par la police, les amoureux ont commis une erreur lourde de conséquences: cinq semaines après leur fuite, ils ont publié un message vidéo pour se défendre. La nappe et un mur orange très voyant leur ont été fatals. Les enquêteurs sont remontés jusqu'à eux – une unité spéciale italienne a arrêté le couple peu après dans leur appartement.

De retour dans une prison argovienne, Hassan K. n'a pu recevoir son amie de l'époque que plus tard. Leur amour était si grand qu'ils se sont dit «oui» derrière les murs de la prison en 2017. Angela K. a même appris l'arabe pour son mari, menacé d'expulsion après sa libération. Malgré tout, Hassan K. a confirmé: «je referais tout exactement de la même manière et je serais heureux parce que j'ai rencontré Angela», a-t-il déclaré dans le documentaire de la SRF.

Publicité

Angela K. écope de 15 mois avec sursis

En janvier 2017, Angela K. a été jugée pour sa fuite. Le verdict: 15 mois avec sursis. Elle a en outre dû payer des dommages et intérêts à la prison pour avoir emporté le passe-partout lors de son évasion. Hassan K. a lui aussi écopé de six mois supplémentaires parce que, selon le jugement, il avait incité sa bien-aimée à s'évader.

L'exécution judiciaire ne dit rien sur Hassan K.

Au service d'exécution de la justice et de réinsertion du canton de Zurich, aucun commentaire sur la libération de Hassan K.. La porte-parole Victoria Sutter se contente d'une déclaration générale: «Lorsqu'une personne détenue a purgé deux tiers de sa peine, elle a le droit d'envisager une libération anticipée.» Si la personne remplit tous les critères nécessaires, elle peut être libérée – avec ou sans conditions.

A propos des délinquants libérés, Victoria Sutter a ajouté : «Notre objectif est qu'à ce moment-là, ces personnes puissent se réintégrer avec succès dans la société et mener une vie sans délit.»

*Noms d'emprunt

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la