Grands prédateurs
Les Grisons veulent éliminer quatre meutes entières de loups

Le canton des Grisons veut abattre entièrement quatre de ses douze meutes de loups. Il en a fait la demande à la Confédération. Il entend ainsi réduire au minimum les conflits survenus dans certaines zones entre loups à problèmes, population et animaux de rente.
Publié: 07.11.2023 à 12:44 heures
|
Dernière mise à jour: 07.11.2023 à 12:50 heures
Au total, le canton des Grisons souhaite abattre jusqu'à 27 loups dont quatre meutes entières et les deux tiers des jeunes loups de deux autres meutes (archives).

Les autorités grisonnes souhaitent abattre les meutes de Stagias, de Vorab, de Beverin et de Lenzerhorn. Elles entendent éviter que les deux premières ne continuent à attaquer des bovins et que les deux autres passent à nouveau outre les mesures de protection des troupeaux durant la prochaine saison de pâturage, écrit mardi la Chancellerie d'Etat du canton.

Le gouvernement grison veut aussi abattre jusqu'à deux tiers des jeunes loups de deux meutes présentes près de Davos et dans le Val Poschiavo. Au total, le canton vise jusqu'à 27 loups. Actuellement, 17 canidés sont déjà condamnés par une autorisation d'abattage délivrée par la Confédération sur la base de l'ancienne loi encore en vigueur.

Des chasseurs en soutien

La loi fédérale révisée sur la chasse, qui autorise l'abattage de loups à titre préventif en cas de feu vert de l'Office fédéral de l'environnement, entre en force le 1er décembre. Elle prévoit que les tirs proactifs de loups sont possibles entre le 1er septembre et le 31 janvier si la meute représente un danger ou a causé des dommages. Exceptionnellement, des tirs pourront être autorisés à certaines conditions en été pour préserver le bétail.

Le canton des Grisons entend faire appel notamment à des chasseurs pour compléter l'effectif de ses gardes-chasse dans l'abattage des loups.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la