Folie dans les cours de récré
«Quoicoubeh», «t'as les cramptés», «apayinye», «quirikiki»: quèsaco?

«Quoicoubeh», «t'as les cramptés», «apayinye»: de nouveaux mots sont apparus dans les cours de récré. Que veulent-ils dire? Eh bien... Rien du tout! Il s'agit d'un jeu de langage futile. Explications.
Publié: 23.05.2023 à 21:19 heures
|
Dernière mise à jour: 24.05.2023 à 09:51 heures
Un nouveau jeu langage émerge chez les préados et les ados. En cause: TikTok.
AmitJuillard.png
Amit JuillardJournaliste Blick

Pas besoin de voir sa première ride du lion apparaître, de compter ses cheveux morts dans la douche ou de ne pas connaître toutes les lettres de l’acronyme LGBTQIA + pour se sentir vieillir. Il suffit parfois de tendre l’oreille sur le chemin de l’école ou dans le bus et… de ne rien comprendre.

«T’as les cramptés», «quoicoubeh», «apayinye», «quirikiki», «commandant de bord»: depuis fin 2022, une vague de mots insensés déferle sur les cours de récré et les salles de classe, comme le raconte «Le Parisien». À tel point qu’une information non vérifiée circule de plus en plus sur les réseaux sociaux: des préados et des ados se feraient coller après les avoir utilisés.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

En fait, ces différentes expressions font partie d’un même jeu de langage. Une version 3.0 — mais toute aussi énervante — du «Quoi?» «Feur» (coiffeur) ou du «Qui?» «Quette» (à vous de deviner).

Il n’y a donc rien à biter. En gros, quelqu’un choisit une victime et lui tend un piège en machouillant une question qui ne veut absolument rien dire. Comme: «T’as les cramptés?» Si la personne en face, qui ne capte logiquement rien, répond «quoi?», il lui sera rétorqué «quoicoubeh». Comme pour dire: «Je t'ai bien eu(e)».

Des mots sans signification particulière

Dans la même veine, un «hein?» appellera un «apayinye» (à prononcer a-pa-ya-ye, mais avec des «a» très nasaux, selon le dictionnaire Orthodidacte). Un «qui?» entraînera un «quirikiki». Toutes ces réponses n'ont aucune signification.

Un «comment?» déclenchera aussitôt un «commandant de bord». Un dernier exemple qui ravive de bons souvenirs aux fans de la série «How I Met Your Mother» (voir ci-dessous, en version originale).

Publicité
Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Mais rassurez-vous, il y a peut-être une façon de ne pas tomber dans le panneau. Les «plait-il?» ou «pardon?» semblent épargnés. Pour l’instant?

A l’origine, TikTok

Selon la presse française, la source de cette récente tendance linguistique serait une vidéo publiée par le tiktokeur @camskolavache, dit «La Vache». La séquence, qui ridiculise d’abord une prof, comptabilise 2,7 millions de vues. Une autre, dans le même genre et diffusée sur le même compte, atteint les 4,6 millions.

Autre indice de popularité: le #quoicoubet a déjà été utilisé plus de 675 millions de fois sur la plateforme chinoise. Le #apayinye? Plus de 55 millions d'occurrences.

La langue française est-elle en danger?

Cette mode agace-t-elle les linguistes? Pas du tout. Julie Neveux, citée par «Le Temps» et interrogée par «Le Point», y voit un «cri de l’âge bête» et un moyen de s’opposer à l’autorité, de la moquer.

Publicité

Le phénomène n’étonne pas Médéric Gasquet-Cyrus, un autre spécialiste, maître de conférence en linguistique à l’université d’Aix-Marseille. «Ce qu’il faut retenir, c’est que ce n’est ni bien ni mal: c’est normal, tranche-t-il, cité par un bureau régional de France 3. Il n’y a aucune raison de s’inquiéter: au contraire, lorsque les jeunes jouent avec le langage, c’est une bonne chose.»

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la