Près de sa maison
La police fouille sous une dalle en béton pour retrouver le petit Émile

La gendarmerie française s'est activée lundi et mardi, dans le hameau alpin du Haut-Vernet où Émile s'est volatilisé. Le but: détruire une dalle en béton récente en quête de traces du garçon disparu. Les fouilles se sont achevées dans la soirée sans donner de résultats.
Publié: 13.09.2023 à 11:32 heures
|
Dernière mise à jour: 13.09.2023 à 11:52 heures
La gendarmerie vient de déployer des forces pour creuser une dalle en béton près de la maison des grands-parents d'Émile, dans le hameau du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence)
Léo Michoud

Et si le petit Émile gisait à quelques mètres du lieu de sa disparition? C'est avec cette idée en tête que la gendarmerie a enclenché de nouvelles fouilles sous une dalle en béton, dans une maison à quelques centaines de mètres de celle des grands-parents du garçon de deux ans et demi, révèlent BFMTV et Franceinfo.

En échappant à leur vigilance, c'est dans ce hameau du Haut-Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence, que le blondinet s'était volatilisé début juillet dernier.

Des doutes levés, pas plus de résultats

Les opérations ont consisté en la destruction complète, au marteau-piqueur, de cette grande dalle bétonnée. Une source rapporte à Franceinfo que ces fouilles «ne sont toutefois pas liées à de nouveaux renseignements». En effet, elle avait été en partie détruite en août déjà, car une «anomalie» souterraine avait été repérée peu après la disparition d'Émile. Il s'agissait donc, pour un magistrat cité par BFMTV, d'une «levée de doute».

Après avoir déployé des moyens colossaux dans les recherches, celles-ci ont été mises en pause mi-juillet devant l'absence d'évidences. Qualifié par la justice «d’enlèvement» et «séquestration» pour faciliter l'enquête, comme l'annonçait Le Parisien, ce cas de disparition reste un mystère entier.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la