«Décevant pour la Suisse»
Un influenceur se moque de la classe affaires de Swiss

Mauvais salon Business Class à Zurich, pas d'intimité dans l'avion, lit aussi dur que du bois... Le bilan d'un youtubeur sur la classe affaires de Swiss est accablant. Il n'y a qu'un seul point sur lequel il trouve des éloges à faire: la mousse au chocolat.
Publié: 14.10.2023 à 22:13 heures
1/8
Le youtubeur «Nonstop Dan» voyage régulièrement dans les classe affaires de différentes compagnies aériennes.
Blick_Portrait_1697.JPG
Sven Ziegler

Le blogueur aux multiples voyages «Nonstop Dan» enthousiasme d'innombrables fans sur Youtube. L'expert en aviation voyage à travers le monde et raconte sans ménagement ses expériences avec les compagnies aériennes les plus diverses. Ses vidéos sont visionnées des centaines de milliers de fois et sa chaîne compte près de 900'000 abonnés.

Récemment, il a voyagé avec Swiss de Zurich à Dubaï. Le vol dure environ six heures et Dan a payé, selon ses propres dires, «plusieurs milliers de francs» pour le vol. Mais ce grand voyageur trouve l'expérience... plus que décevante.

Les problèmes commencent dès Zurich. Après un long voyage depuis New York, la star de Youtube souhaite se rafraîchir dans le salon Business Class de Swiss, situé dans le dock E intercontinental de l'aéroport de Zurich. Problème: «Il n'y a que trois douches à disposition. C'est beaucoup trop peu pour l'infrastructure d'une compagnie aérienne de ce type.» D'autres compagnies offriraient nettement plus de confort.

Au moins, le repas est bon

L'embarquement commence – et là aussi, Dan est déçu. Son siège en classe affaires dans l'A330 de Swiss est situé directement dans le couloir et n'offre pratiquement aucune intimité. Il n'y a pas de porte coulissante pour limiter le regard – comme dans d'autres compagnies aériennes.

Après le décollage, le youtubeur veut se connecter au WLAN à bord: mais c'est le choc. «Ils demandent autant pour aller sur internet que Ryanair pour un billet d'avion.» Le repas est ensuite servi. Ici, Dan n'a rien à dire. «Le repas de Swiss est de classe internationale», conclut-il. La mousse au chocolat l'a particulièrement séduit. Toutefois, la tablette ne peut pas être rabattue pendant que le passager mange. «Si j'avais dû aller aux toilettes pendant le repas, j'aurais eu un gros problème.»

Le vol reste une déception

Le vol vers Dubaï reste une déception pour «Nonstop Dan». Le lit peut se positionner complétement à plat, «mais il est aussi inconfortable qu'un banc en bois. Sympa si on aime les lits très durs...» conclut-il. Et cerise sur le gâteau, il n'y a pas de couettes.

Publicité

Dan souligne: «Si vous dépensez de l'argent pour voyager en classe affaires, le vol devrait répondre à vos attentes. Je n'ai pas envie d'enjoliver mes commentaires.» Dans l'ensemble, la prestation en classe affaires de Swiss est «décevante et ne correspond pas à ce que j'attends d'un produit suisse».

Swiss a déjà prévu de changer l'état actuel de la classe affaires. Dans les années à venir, la compagnie aérienne va progressivement transformer ses cabines et y installer de nouveaux sièges, comme cela a été annoncé en mars. Le confort devrait alors y être sensiblement amélioré.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la