Condamnation possible
La Suisse enquête sur un éventuel financement du Hamas

Le Ministère public de la Confédération a ouvert une enquête suite à des soupçons de versements d'argent de Suisse vers le Hamas. La procédure est délicate, le Hamas n'étant actuellement pas interdit en Suisse.
Publié: 21.10.2023 à 12:27 heures
Le procureur général de la Confédération Stefan Blättler examine les éventuels flux d'argent vers le Hamas.

«L'enquête pénale a été ouverte il y a quelques semaines, peu avant l'attaque du Hamas en Israël», a indiqué le procureur général de la Confédération Stefan Blättler samedi lors de l'émission «Samstagsrundschau» de la SRF.

Il s'agit d'évaluer si l'accusation de soutien à une organisation terroriste peut s'appliquer, en lien à de possibles versements de Suisse vers le Hamas. Le procureur, dans l'intérêt de l'enquête, n'a pas fourni de détails.

Stefan Blättler estime qu'une condamnation est possible, mais la procédure s'annonce difficile. Contrairement à l'UE, la Suisse n'a pas interdit le Hamas à ce jour. Récemment cependant, le Conseil fédéral s'est dit favorable à une classification de cette organisation comme terroriste. Une task force évalue les voies juridiques à disposition.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la