Avec l'aide de capteurs sous la tenue de camouflage
La Confédération veut savoir si l'armée est en forme

L'armée lance un essai pilote pour savoir ce qu'il en est de l'état de santé des militaires. Des capteurs dans les habits des recrues devraient fournir des données en temps réel.
Publié: 30.11.2023 à 21:48 heures
|
Dernière mise à jour: 01.12.2023 à 09:34 heures
Les militaires suisses verront bientôt leurs données de santé enregistrées à l'aide de capteurs dans leurs habits.
Lea Hartmann

La ministre de la Défense Viola Amherd veut prendre le pouls de ses soldats. L'armée prévoit de mener un essai pilote afin d'étudier les capacités sportives des militaires et du personnel. «Fit on Duty», tel est le nom du projet qui vise à analyser les données de santé en temps réel à partir de l'année prochaine. Le Conseil fédéral a approuvé le projet pilote ce mercredi. Le préposé fédéral à la protection des données Adrian Lobsiger a également donné son feu vert.

Le projet devrait durer jusqu'en 2028. Il s'agit de surveiller la condition physique et psychique des militaires et de voir comment elle évolue au fil du temps, de l'école de recrue à la libération des obligations militaires. L'objectif est d'améliorer les performances physiques tout au long de la carrière militaire, de détecter à temps les états de santé critiques et d'éviter les accidents et les blessures.

L'armée construit des salles de musculation

L'armée veut mesurer les données de santé des soldats à l'aide de capteurs. Ils devraient fonctionner de la même manière que les smartwatches, qui permettent par exemple de mesurer le pouls.

L'armée s'efforce aussi d'améliorer la condition physique de ses membres par d'autres moyens. Depuis des années déjà, il existe une application sportive permettant aux futures recrues de se préparer au service militaire. En outre, l'armée veut équiper les casernes de salles de fitness.

Le gouvernement suisse a informé en mai dernier que 70 gymnases militaires devaient voir le jour dans toute la Suisse. Le mois dernier, la Confédération a attribué à une entreprise bernoise le marché de l'équipement des gymnases militaires. Ils devraient ouvrir leurs portes dans un an à peine. Les grandes transpirations au service de la patrie pourront bientôt commencer. 

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la