Au moins 30 semaines
Les Verts-e-s veulent une initiative sur le congé parental

Les Verts veulent porter devant les électeurs suisses leur revendication d'un congé parental étendu et paritaire. Le congé parental doit être supérieur à 14 semaines pour les deux parents, a demandé la présidente du parti Lisa Mazzone dans la «NZZ am Sonntag».
Publié: 26.05.2024 à 06:39 heures
Le congé parental doit être financé par un pourcentage du salaire, indique la Verte Lisa Mazzone.
sda-logo.jpeg
ATS Agence télégraphique suisse

Les Verts-e-s veulent lancer une initiative sur le congé parental. En comparaison internationale, 30 semaines de congé parental par couple seraient encore modestes, a déclaré Lisa Mazzone dans une interview publiée dimanche dans la «NZZ am Sonntag».

Depuis l'introduction du congé paternité il y a environ quatre ans, rien n'a été fait, a critiqué la présidente du parti. Entre-temps, les Vert-e-s ont demandé à plusieurs reprises l'extension du congé parental. Le parti fait maintenant partie d'un groupe au sein d'une large alliance pour une initiative populaire pour un congé parental national, a déclaré Lisa Mazzone.

Un modèle paritaire

Le parti estime qu'il est important qu'il y ait un modèle paritaire et que les deux parents prennent leur part du congé parental. Le congé paternité de deux semaines est mieux que rien. «Si nous voulons dépasser les rôles traditionnels, si nous voulons plus de femmes à des taux d'occupation plus élevés sur le marché du travail, il faut plus que deux semaines», a expliqué Lisa Mazzone. De nos jours, on entre à la maternité en tant que couple moderne et on en ressort souvent en tant que famille traditionnelle, a encore déclaré la présidente des Verts.

Le congé parental doit être financé par un pourcentage du salaire, a déclaré Lisa Mazzone, afin que non seulement les grands groupes mais aussi les PME puissent s'offrir ces modèles. Le chiffre exact concernant les coûts doit encore être calculé. C'est une chance pour l'économie si les femmes sont plus présentes sur le marché du travail et si la naissance ne provoque pas une rupture dans leur carrière, a déclaré la Genevoise.

Des interventions en faveur d'une extension du congé parental ont eu lieu à plusieurs reprises ces dernières années. Le canton de Genève n'est pour l'instant pas autorisé à introduire un congé parental de 24 semaines. Le Conseil fédéral a estimé que le financement n'était pas compatible avec le droit fédéral. Au début mai, le Parlement thurgovien a rejeté une initiative cantonale pour un congé parental d'au moins 20 semaines au niveau fédéral. Le canton de Berne a refusé une initiative pour un congé parental de 24 semaines.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la