Ancien boucher devenu trafiquant
Ce retraité suisse ne cesse d'avoir des ennuis avec la police

Malgré ses 70 ans, le retraité suisse Heinz H.* n'a toujours pas retrouvé le droit chemin. Après avoir écopé de quatre ans et demi de prison, notamment pour trafic d'êtres humains, il enchaîne les arrestations. La dernière en date: fin octobre à Neuchâtel.
Publié: 10.11.2023 à 13:03 heures
|
Dernière mise à jour: 10.11.2023 à 14:44 heures
1/5
Heinz H. se retrouve en détention pour la troisième fois après son arrestation fin octobre à Neuchâtel.
RMS_Portrait_AUTOR_940.JPG
Ralph Donghi

Il n’y a pas d’âge pour commettre une infraction grave! A la fin du mois d’octobre, la police cantonale neuchâteloise avait annoncé l’interpellation d’un automobiliste de 70 ans qui possédait 380 grammes de crystal meth. La substance avait été découverte dans sa voiture et lors de la perquisition qui a suivi. 

Pour 75’000 francs de drogue

Sa valeur marchande? Environ 75’000 francs. En outre, plus de 20’000 francs en espèces avaient été saisis. L’homme, domicilié en dehors du canton, avait été placé en détention provisoire.

D’après l’enquête de Blick, la personne arrêtée, Heinz H.*, n’en serait pas à son premier coup! Ce boucher de formation, originaire de la région d’Olten (SO), avait déjà été surveillé par le Ministère public de la Confédération pendant deux ans en 2004, avant d’être arrêté une première fois en 2006. Il était alors soupçonné d’avoir forcé au moins 40 femmes d’origine brésilienne à se prostituer. Il avait croupi 457 jours en détention préventive, avant d’être libéré en attente de son procès.

Un «professionnel dans son domaine»

Devant le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone, Heinz H. avait finalement été condamné en 2011 à quatre ans et demi de prison, entre autres pour trafic d’êtres humains à plusieurs reprises et encouragement à la prostitution. En outre, il avait été condamné à 600’000 francs de dommages et intérêts pour ses gains. Il s’était défendu en avançant qu’il n’était «que le loueur des locaux» auprès des prostituées. Le tribunal n’a pas été convaincu et a estimé qu’il était un «professionnel dans son domaine».

Après avoir purgé sa peine, Heinz H. n’est pas revenu dans le droit chemin. L’enquête de Blick montre qu’il a de nouveau été arrêté en janvier 2019. Cette fois-ci, il se trouvait en voiture à Lausanne lorsque la police l’a interpelé. Il a été emmené au poste et, lors de la perquisition de son domicile, de la drogue et de l’argent liquide auraient été saisis. La police cantonale vaudoise avait alors seulement confirmé que le Ministère public traitait l’affaire. Il n’a pas été possible de définir si Heinz H. a été condamné ou s’il a été libéré.

Ses proches ne veulent plus rien avoir à faire avec lui

Heinz H. a redonné des signes de vie sur Facebook à partir de mai 2022, en compagnie de nombreuses «amies». Il est également réapparu dans la région d’Olten. Il y vivait dans un petit appartement depuis juin 2022. «Il est tout simplement stupide», souffle-t-on dans son entourage après sa troisième arrestation. Ces sources pensent qu’il cherchait à renflouer ses caisses grâce à la vente illégale de drogue. En 2011, lors de son jugement par le Tribunal pénal fédéral, il avait déjà été condamné pour infraction à la loi sur les stupéfiants et pour blanchiment d’argent.

Publicité

Ses proches – notamment son ex-femme et ses deux enfants – ne veulent plus rien avoir à faire avec lui depuis longtemps. Ils rapportent que l'homme n’aurait pas montré de volonté de devenir une meilleure personne: «Ce sont les dix dernières années de ma vie. Personne n’a plus à me dire comment je dois vivre.»

Avec cette troisième arrestation, Heinz H. fait désormais l’objet d’une nouvelle enquête, celle-ci pour infraction grave à la loi sur les stupéfiants. Il doit maintenant être placé en détention pour des motifs de sûreté. La durée dépendra, entre autres, de la décision du tribunal concernant les mesures de contrainte. Il bénéficie de la présomption d’innocence.

* Nom modifié par la rédaction

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la