Après des cas en Allemagne
Les pharmacies suisses sont prêtes à faire la chasse aux faux carnets de vaccination

En Allemagne, la police a appréhendé des citoyens suisses tentant de faire numériser un certificat Covid à l'aide d'un faux carnet de vaccination. Si aucun cas similaire n'a pour l'heure été recensé en Suisse, les pharmaciens et autorités se disent prêts.
Publié: 23.09.2021 à 08:42 heures
|
Dernière mise à jour: 23.09.2021 à 08:43 heures
1/6
Constance est un haut lieu du shopping touristique frontalier pour les Alémaniques.
Ulrich Rotzinger (texte), Alexandre Cudré (adaptation)

La ville de Constance, située à la frontière entre la Thurgovie et l'Allemagne, est le bastion du shopping bon marché pour les Alémaniques. Un peu comme Annemasse pour les Genevois. À l'heure du Covid, c'est aussi un point central pour les fraudeurs au certificat Covid.

Jeudi dernier, deux Suisses ont tenté de faire numériser leur certificat dans des pharmacies à l'aide d'un faux carnet de vaccination. Vendredi et samedi, deux autres pharmacies de Constance ont débusqué six ressortissants helvétiques tant de faire de même.

«La police enquête sur la tentative de falsification de documents de la part de citoyens suisses», confirment les autorités de la ville allemande.

Faux certificats en vente sur Telegram

Il ne s'agit pas d'un cas isolé: de faux certificats Covid peuvent être trouvés en vente sur Telegram pour environ 100 euros. «Les clients reçoivent ensuite par la poste un carnet de vaccination avec de faux certificats Covid», explique le quotidien «Bild». Le paiement est effectué en monnaie numérique, principalement en Bitcoins, pour couvrir les traces.

«Bild» a rendu public d'autres cas de fraude en provenance de Suisse. À Dunningen, dans le Bade-Wurtemberg, une pharmacie suspicieuse a démasqué les fraudeurs à cause d'irrégularités dans les inscriptions. Le numéro de lot du vaccin, toujours écrit de manière manuscrite, était absent.

Les pharmacies suisses se disent concernées

Dans d'autres cas, le carnet de vaccination était vide, à l'exception du vaccin Covid. Certaines fraudes ne sont vraiment pas discrètes: «Il n'y avait aucune raison plausible expliquant pourquoi ce citoyen suisse a été vacciné à Munich», écrit la police allemande dans un communiqué.

Publicité

En Suisse, même si aucun fraudeur n'a été découvert jusqu'à présent, plusieurs pharmaciens se disent concernés, indique Pharmasuisse. «Les certificats ne sont délivrés en pharmacie qu'après une deuxième injection de vaccin ou d'un test PCR ou antigénique immédiatement négatif», précise Yves Zenger, porte-parole de l'Association des pharmaciens.

«Nous sommes habitués à détecter les contrefaçons»

Le personnel des pharmacies a cependant un œil exercé à cet égard, explique à Blick Lorenz Schmid, membre du conseil d'administration de Pharmasuisse. «En tant que pharmaciens, nous sommes habitués à détecter les contrefaçons car nous vérifions les ordonnances des médecins tous les jours. La chasse aux faux documents fait partie de notre cahier des charges.»

Lorenz Schmid, qui est aussi président de l'Association des pharmaciens zurichois et propriétaire d'une pharmacie sur la Paradeplatz, n'a pas eu vent de tentatives de fraude. Au cours du week-end, il a néanmoins échangé intensivement sur ce sujet avec le Département de la santé du canton de Zurich.

Les pharmacies s'entendent avec les autorités

Les autorités se sont mis d'accord avec les pharmaciens pour vérifier le plus grand nombre possible de critères pour éviter les contrefaçons. «Nous vérifions le type de vaccin, le type d'homologation selon l'autorité européenne, le pays d'administration y compris la date, le numéro de lot du vaccin et une comparaison des données personnelles», explique Lorenz Schmid.

Publicité

Il ne désire cependant pas «rendre public» d'autres indices sur la manière de reconnaître les faux documents, par mesure de précaution. «Les faux certificats à Constance nous montrent que les pharmacies sont tout à fait capables de trouver des contrefaçons, aussi parfois sur la base de notre intuition.»

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la