Après 14 ans de travaux!
Le Parlement boucle enfin sa réforme de financement des soins

Après 14 ans de débats et de travail, la réforme du système de soins est à bout touchant. Les deux chambres sont parvenues à s'entendre sur un texte.
Publié: 18.12.2023 à 16:16 heures
|
Dernière mise à jour: 18.12.2023 à 16:17 heures
Le peuple pourrait in fine devoir se prononcer sur le texte.

Après quatorze ans de travaux, le Parlement a mis sous toit lundi le projet de financement uniforme des soins. Les soins stationnaires et ambulatoires ainsi que les soins de longue durée seront financés par les cantons et les assurances. Le projet prévoit un financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires entre les cantons et les caisses maladie. Le secteur des soins à domicile et dans les établissements médico-sociaux a été intégré au projet à la demande des cantons.

Longtemps en désaccord, les deux Chambres ont finalement trouvé un compromis sur cette question. Les cantons devront verser 26,9%. Les 73,1% restants seront financés par les assureurs, indépendamment du fournisseur et du lieu où les prestations sont fournies.

Les patients devront payer leur franchise, la quote-part et la contribution des patients aux coûts spécifiques aux prestations de soins. Le National a renoncé à exiger la mise en oeuvre de l'initiative sur les soins infirmiers avant l'entrée en vigueur du projet. Le Conseil des Etats a levé cette dernière divergence lundi. Le peuple pourrait in fine se prononcer. Durant les débats, la menace d'un référendum a été agitée par la gauche. Plusieurs syndicats dénoncent une réforme qui va dans la mauvaise direction et mettra la pression pour réaliser des économies, au détriment des personnels soignants et de la qualité des soins.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la