«Aboutir à la parité»
En Valais, le PS veut «rééquilibrer» les prises de parole par une mesure radicale

La décision du PS du Valais romand de rééquilibrer artificiellement les prises de parole entre hommes et femmes lors de ses congrès est déjà en vigueur au niveau de la Jeunesse socialiste suisse. La mesure doit permettre de «rendre attentif et aboutir à la parité».
Publié: 06.05.2024 à 13:12 heures
|
Dernière mise à jour: 06.05.2024 à 14:34 heures
Au sein du Parti socialiste du Valais romand, chaque fois que trois hommes se seront exprimés, la parole reviendra désormais à une femme ou à une minorité de genre (image symbolique).

Les membres du Parti Socialiste du Valais Romand (PSVR), réunis samedi en congrès, ont choisi de limiter le nombre de prises de parole masculines lors des débats. Chaque fois que trois hommes se seront exprimés, la parole reviendra à une femme ou à une minorité de genre. Le parti a aussi décidé d'établir des statistiques en la matière.

Les propositions qui émanaient des Jeunes socialistes du Valais romand (JSVR) vont de pair et sont calquées sur ce qui se fait déjà au niveau de la Jeunesse socialiste suisse (JS). «Cela fonctionne très bien et l'équilibre des prises de parole s'améliore progressivement», explique lundi à Keystone-ATS Julien Berthod, co-président des JSVR, revenant sur une information diffusée ce week-end dans plusieurs médias.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la