5 francs le selfie, 1 franc pour les toilettes
Les touristes coréens d'un village bernois doivent passer à la caisse

En raison de son apparition dans une série Netflix, la jetée sur le lac de Brienz (BE) à Iseltwald est envahie par les touristes coréens. La commune de l'Oberland bernois a désormais mis en place un tourniquet - et fait payer les visiteurs pour les selfies.
Publié: 28.04.2023 à 12:33 heures
|
Dernière mise à jour: 28.04.2023 à 12:36 heures
1/6
Le nouveau tourniquet ne semble pas empêcher les touristes de prendre des selfies.
RMS_Portrait_AUTOR_199.JPG
Milena Kälin

Ces derniers temps, des Coréens et des Coréennes affluent chaque jour en masse à Iseltwald, au bord du lac de Brienz, dans l’Oberland bernois. Ils font jusqu’à une heure de queue pour se prendre en selfie sur le ponton.

La raison: une scène de la série coréenne à succès «Crash Landing on You» a été tournée ici. Elle raconte l’histoire d’une Coréenne qui mène une vie de luxe et qui, après un accident de parapente dans les montagnes de Corée du Nord, tombe amoureuse d’un officier du pays. Celui-ci est incarné par la star sud-coréenne Hyun Bin. Dans une des scènes, il joue du piano sur le ponton d’Iseltwald – ce qui a déclenché la ruée de ses fans.

Mais depuis jeudi, le selfie n’est plus gratuit. Deux tourniquets sont désormais en service. L’un bloque l’accès à la passerelle, l’autre se trouve devant les toilettes publiques. Ils ont été installés par la commune. Il faut payer 1 franc pour aller au petit coin et 5 francs pour accéder à la fameuse jetée.

Les touristes ne sont pas dépensiers

Contactée par Blick, la commune d’Iseltwald ne souhaite pas commenter ces mesures. Le problème est toutefois connu, bien que les touristes coréens doivent attendre jusqu’à une heure pour prendre leur selfie, ils ne dépensent pratiquement pas d’argent dans les commerces locaux.

Ils se rendent en car postal ou en bus au hotspot, prennent leur photo, se désaltèrent à la fontaine du village. Au bout de 90 minutes, ils repartent et les prochains cars arrivent. Seul le propriétaire de l’épicerie du village peut se réjouir de temps à autre de l’achat d’un paquet de chips.

Avec les tourniquets, la commune veut sans doute faire rentrer un peu d’argent dans ses caisses. Car l’afflux de visiteurs dure déjà depuis un certain temps. Dès juillet 2022, les cars postaux ont commencé à circuler entre Interlaken et Iseltwald avec quatre courses supplémentaires. L’année dernière, CarPostal a compté près d’un tiers de visiteurs en plus sur ce trajet. 400’000 touristes par an font le pèlerinage dans ce village de seulement 420 âmes.

Publicité

Trop peu de places pour les cars

Les places de stationnement sont pourtant rares. Actuellement, il n’y en a que deux. L’été dernier, près de douze cars de tourisme se rendaient toutefois chaque jour dans le village – un vrai service à la chaîne. La commune avait néanmoins déjà des doutes à l’époque. «Si cela continue sous cette forme, les installations de WC publiques atteindront leurs limites de capacité», avait alors déclaré le président de la commune Peter Rubi. Avec le tourniquet et le prix d’entrée d’un franc, ce problème semble avoir été résolu.

Mais, tout le monde ne semble pas réfractaire à l’afflux de touristes. La star Hyun Bin aurait passé une nuit à l’hôtel «Chalet Du Lac». Sa chambre est désormais proposée comme «Honeymoon-Room» – un bon moyen d’amener de nouveaux clients. Et rien ne sert d’espérer une fin du boom touristique. Au contraire, il semblerait qu’une équipe thaïlandaise ait également exprimé son intérêt pour un projet de film dans ce lieu idyllique.


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la