Un effet de l'hiver doux
Le prix du gaz chute au niveau d'avant la guerre en Ukraine

Le prix du gaz naturel a chuté mercredi à un plus bas depuis le 21 février, soit avant le début de la guerre en Ukraine, grâce à une météo hivernale particulièrement clémente et des stocks bien remplis.
Publié: 28.12.2022 à 14:49 heures
La douceur hivernale et des stocks bien fournis grâce aux livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) et une production record d'énergie éolienne ont rassuré les investisseurs, qui craignaient des pénuries. (archives)

Le tarif du TTF néerlandais, référence du marché européen du gaz naturel, est passé mercredi sous 80 euros le mégawattheure (MWh), se stabilisant dans la matinée à 76,28 euros avant de remonter en début d'après-midi à 80,50 euros. Sur un mois, la baisse atteint 38,8%, et 16,1% sur un an.

Selon les analystes de Trading Economics, la douceur des températures et des stocks bien fournis grâce aux livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) et une production record d'énergie éolienne ont rassuré les investisseurs qui craignaient jusqu'à présent des pénuries. «Le prix du gaz naturel en Europe se situe en baisse de 75% comparé au niveau record de presque 350 euros atteint en août», ont-ils précisé.

En Suisse, les consommateurs ont nettement réduit leur consommation de gaz. La Confédération a importé en novembre 3084 gigawattheures de gaz, 29% de moins que la moyenne du même mois ces cinq dernières années, selon les données de l'Office fédéral de l'énergie (Ofen). En octobre déjà, avec 1756 gigawattheures, la consommation avait déjà reculé de 40% en comparaison annuelle.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la