«Tournant pour l'entreprise»
Virgin Galactic effectue son dernier vol spatial avant une pause de deux ans

L'entreprise de tourisme spatial Virgin Galactic doit effectuer samedi son dernier vol avant une pause de deux ans de ses opérations commerciales, dédiée au développement d'une nouvelle classe de vaisseaux plus rentables.
Publié: 08.06.2024 à 07:19 heures
|
Dernière mise à jour: 10.06.2024 à 08:50 heures
Le vaisseau VSS Unity de Virgin Galactic.
sda-logo.jpeg
ATS Agence télégraphique suisse

Un grand avion porteur doit décoller du Nouveau-Mexique vers 8H30 locales (16H30 Heur suisse) d'une piste classique, puis après une période d'ascension d'environ 50 minutes, il larguera le vaisseau accroché sous lui, appelé VSS Unity.

Celui-ci, qui comptera quatre passagers et deux pilotes à bord, allumera alors son moteur et accélérera à la verticale jusqu'à dépasser les 80 km d'altitude, la limite marquant le début de l'espace selon l'armée américaine.

Après quelques minutes permettant aux passagers de flotter en apesanteur et d'observer la courbure de la Terre, il reviendra en planant sur la même piste.

Le nom d'un seul passager de cette mission, baptisée Galactic 07, est connu: il s'agit du Turc Tuva Atasever, dont le vol a été mandaté par l'entreprise américaine Axiom Space. Il doit conduire plusieurs expériences scientifiques à bord.

Virgin Galactic, fondée en 2004 par le milliardaire Richard Branson, a seulement précisé que l'un des autres passagers venait d'Italie, et deux autres des Etats-Unis. Ce vol spatial sera le second de l'entreprise cette année et le 12e au total.

Il y a un an, après des années de développement, Virgin Galactic avait emmené ses premiers clients dans l'espace lors de la mission Galactic 01.

Publicité

Cette septième mission commerciale sera la dernière du vaisseau VSS Unity, a déclaré dans un communiqué Michael Colglazier, le patron de Virgin Galactic.

Nouveaux vaisseaux en développement

Il s'agit «d'un tournant pour l'entreprise, au moment où nous consacrons pleinement nos ressources à la production de nos vaisseaux spatiaux Delta de nouvelle génération, dont la mise en service commerciale est prévue pour 2026», a-t-il ajouté.

Ces nouveaux vaisseaux devront être capables d'emporter six passagers au lieu de quatre pour VSS Unity, selon Virgin Galactic, qui prévoit d'en construire deux initialement. L'entreprise prévoit ensuite jusqu'à 125 vols par an. Des vols tests de Delta sont prévus en 2025.

En fin d'année dernière, Virgin Galactic avait annoncé le licenciement de 185 employés, soit 18% de personnel, afin de réduire les coûts et se concentrer sur le programme Delta. Certains analystes se sont montrés sceptiques concernant la pause des vols commerciaux annoncée.

Publicité

Les investisseurs de cette entreprise cotée en Bourse peuvent «s'attendre à détenir des actions ne générant pratiquement aucun revenu au cours des 18 à 30 prochains mois - et ce, si tout se passe comme prévu et si le programme Delta n'est pas retardé», a pointé la société de conseil financier The Motley Fool.

Virgin Galactic est en concurrence sur ce créneau des vols courts suborbitaux avec l'entreprise Blue Origin, fondée par le milliardaire Jeff Bezos.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la