Présidentielle française
Christiane Taubira jette l'éponge, faute de parrainages suffisants

Christiane Taubira a acté mercredi le fait qu'elle n'atteindrait pas les 500 parrainages nécessaires pour valider sa candidature à la présidentielle française et a mis fin à sa campagne, lors d'une conférence de presse.
Publié: 02.03.2022 à 12:46 heures
L'ancienne ministre de la Justice ne deviendra pas cette année la première femme élue présidente de la République française.

«Il est évident que nous ne réussirons pas à avoir les parrainages», a déclaré l'ex-ministre de 70 ans, qui avait annoncé sa candidature le 15 janvier et était arrivée en tête de l'initiative citoyenne de la primaire populaire 15 jours plus tard, bien décidée à tenter de faire l'union à gauche, mais sans y parvenir. Tombée autour de 2% d'intentions de vote dans les sondages, elle n'avait recueilli mardi que 181 signatures d'élus, à trois jours de la date limite des dépôts des parrainages.

Christiane Taubira a dénoncé les tendances actuelles des différents partis politiques. «Les partis se crispent parce que leur aire d'influence a beaucoup rétréci et qu'il ne reste plus aujourd'hui que leur capacité de nuisance, et que cette capacité de nuisance est actuellement leur principale occupation. Nous restons persuadés que les partis restent nécessaires et même indispensables à la démocratie, et pour ces raisons nous allons faire en sorte que la démocratie puisse reposer sur des partis politiques, des forces politiques où les citoyens vont émerger de plus en plus massivement», a-t-elle déclaré lors de sa conférence de presse.

(AFP)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la