Pour lui livrer des armes
L'Egypte aurait conclu un accord secret avec la Russie

Alors que l'Egypte est un pays traditionnellement allié à l'Occident, son président aurait conclu un accord avec la Russie pour lui fournir des armes. Un document secret datant du 17 février 2023 le mentionnerait.
Publié: 11.04.2023 à 10:25 heures
|
Dernière mise à jour: 22.04.2023 à 09:02 heures
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi et ses chefs militaires auraient fait état de plans visant à fournir aux Russes des obus d'artillerie et de la poudre à canon.
Blick

La Russie pourrait recevoir 40'000 missiles de fabrication égyptienne. C'est l'information qui ressort de documents secrets divulgués par le «Washington Post».

Alors que l'Egypte est l'un des plus anciens alliés de l'Occident au Moyen-Orient, son président Abdel Fattah al-Sisi et ses chefs militaires auraient fait état de plans visant à fournir aux Russes des obus d'artillerie et de la poudre à canon. L'information aurait dû rester secrète.

Le document confidentiel en question est daté du 17 février 2023. Le chef d'Etat égyptien aurait ordonné aux responsables de garder secrète la production et la livraison des armes «pour éviter des problèmes avec l'Occident».

Les Etats-Unis en colère

En réaction à ces révélations, les Etats-Unis voient rouge. «S'il est vrai que Abdel Fattah al-Sisi produit secrètement des missiles pour la Russie qui pourraient être utilisés en Ukraine, alors nous devons sérieusement considérer l'état de nos relations», a déclaré le sénateur démocrate Chris Murphy.

Cette déclaration est conforme à la ligne tenue par Américains. Le pays exerce une pression internationale massive pour empêcher les livraisons d'armes à la Russie. Si ces informations se révélaient exactes, l'Egypte serait bien empruntée face à son allié occidental.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la