Incident à l'hôpital de Madrid
Un infirmier meurt après avoir reçu un coup de pied dans les parties génitales

Un infirmier de 52 ans a été agressé par un patient malade sur son lieu de travail à Madrid. Il est décédé quelques heures après. Sa mort est-elle liée à ce coup violent qu'il a reçu? L'autopsie devrait révéler la cause de sa mort.
Publié: 07.03.2024 à 21:44 heures
Un soignant a été agressé par un patient dans un hôpital de Madrid (Image symbolique).
Roman Neumann

Juan A.* était un infirmier expérimenté dans une clinique de Madrid spécialisée dans la prise en charge de personnes souffrant d'un handicap mental. Mais le 15 février à 16h30, son destin a basculé.

Un incident tragique s'est produit sur son lieu de travail. Un patient atteint d'une maladie mentale a saisi l'infirmier par les épaules et lui a donné un violent coup de pied entre les jambes.

Il est décédé peu après le choc

L'homme de 52 ans s'est écroulé au sol et s'évanouit brièvement à cause de la douleur intense. Le soignant blessé a été transporté à l'infirmerie de la clinique, où il est resté allongé une heure et demie. Mais aucun médecin n'est venu s'occuper de lui. Il aurait finalement été pris en charge par un collège infirmier, indique le syndicat espagnol.

Lorsqu'il a, à nouveau, réussi à se tenir debout, Juan A. a été renvoyé chez lui. Quelques heures plus tard, l'homme de 52 ans est décédé. La cause de sa mort n'est pas claire, mais on soupçonne toutefois que l'incident avec le malade soit lié à son décès.

La famille veut attaquer l'hôpital en justice

Le corps de l'infirmier va être soumis à une autopsie afin de déterminer la cause du décès. Le syndicat espagnol a déposé une plainte contre la clinique auprès de l'Inspection du travail pour «possible infraction aux règles de prévention des risques professionnels». Des mesures de prévention ne seraient jamais entrées en vigueur dans la clinique, bien que le personnel les ait réclamées à plusieurs reprises.

La famille du soignant décédé envisage actuellement d'engager des poursuites civiles et pénales contre la clinique. Selon les médias locaux, cette décision sera prise lorsque le rapport d'autopsie sera disponible. 

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la