Il ne lui donnait plus d'argent
Une femme a engagé un tueur à gages pour tuer son mari

Aux Etats-Unis, un mari a décidé de ne pas soutenir financièrement sa femme après plusieurs plans foireux. Mal lui en a pris. Sa tendre épouse a engagé un tueur à gages pour le tuer.
Publié: 11.09.2023 à 22:02 heures
1/5
Tatyana R. et Mark R. à cheval. Si l'amour semble au rendez-vous sur ce cliché, cela n'a pas empêché Tatyana R. de souhaiter la mort de son mari.
Johannes Hillig

Dans la haute société de San Diego aux États-Unis, c'est un véritable choc. La police a arrêté l'épouse d'un millionnaire, Tatyana R.*. La femme de 42 ans est accusée d'avoir embauché un tueur à gages pour tuer son mari qui ne se doutait de rien. La raison? Celui-ci, Mark R.*, aurait refusé une idée de business venant de sa femme parce qu'elle l'avait déjà presque ruiné deux fois auparavant.

L'homme d'affaires divorcé avait rencontré cette Russe d'origine en jouant au polo. Il l'avait épousée en 2011. Il semblerait qu'elle avait depuis longtemps une idée derrière la tête. Une connaissance du couple a révélé au «New York Post»: «Tatyana était belle comme une déesse et voulait se trouver un mari riche.»

La Russe avait convaincu son nouveau mari de mettre sur pied un spectacle équestre avec des acrobates du nom de «Valitar». Mais le projet est vite tombé à l'eau par manque d'intérêt.

«Il était totalement tombé sous son charme»

Selon des amis du couple, Tatyana R. a convaincu son mari, trois ans plus tard, de mettre sur pied sa propre équipe de polo. Ce projet a également échoué. Pourtant, Mark R. a continué à soutenir sa femme. «Il était totalement tombé sous son charme. Il a vendu les chevaux de polo et lui a acheté une Rolls Royce et toutes sortes d'animaux pour son ranch de luxe.»

En avril de cette année, Tatyana R. a décidé qu'elle et Mark R. devaient déménager à Wellington, où se trouve le centre national de polo. Elle voulait à nouveau y monter une équipe. Comme son mari ne voulait pas y participer et qu'une dispute a éclaté, la femme de 42 ans a demandé le divorce le 11 juillet.

Mais ce n'est pas tout. Selon les autorités, la quarantenaire aurait contacté une connaissance commune afin que celle-ci lui trouve un tueur à gages. Celle-ci a alors alerté Mark R., qui s'est rendu à la police.

Publicité

Elle plaide la légitime défense

Un policier sous couverture s'est alors fait passer pour le tueur. Selon la police, «Tatyana R. lui a donné un plan détaillé sur la manière de tuer son ex-mari et sur l'endroit où il devait se débarrasser de son corps.»

Après son arrestation, la Russe a tenté de renverser la vapeur. Elle a affirmé avoir agi en état de légitime défense, Mark R. étant soi-disant cocaïnomane et violent. Sur son procès-verbal, on peut lire que son ex-mari se serait introduit dans sa chambre à coucher, l'aurait menacée avec une arme et aurait permis à un ami de la violer.

Le ministère public n'en a pas cru un mot. Tatyana R. doit rester en détention provisoire jusqu'à sa première audience. 

*Noms connus

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la